⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Annaïg Le Meur

Réunion du mercredi 23 janvier 2019 à 17h15
Commission des affaires économiques

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAnnaïg Le Meur :

Monsieur le ministre, je souhaite appeler votre attention sur la fièvre porcine qui inquiète beaucoup d'agriculteurs bretons, en particulier ceux du département du Finistère. Depuis le mois de septembre, plusieurs cas de fièvre porcine ont été détectés chez des sangliers en Belgique, à proximité de départements frontaliers. Il s'agit d'une maladie pour laquelle il n'existe ni remède, ni traitement et qui se transmet très rapidement, que l'animal soit mort ou vivant. Des mesures de biosécurité – désinfection des camions, isolement des exploitations et des personnes, restriction des voyages – ont rapidement été prises pour empêcher la propagation de la maladie sur le sol français. La Bretagne, où est présente près de 60 % de la filière porcine française correspondant à plus de 30 000 emplois, pourrait être particulièrement touchée si la maladie devait se répandre en France. Quelles mesures supplémentaires votre ministère envisage-t-il si des cas de fièvre porcine devaient être détectés en France ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion