Intervention de Agnès Buzyn

Séance en hémicycle du mercredi 20 mars 2019 à 15h00
Questions au gouvernement — Interruption volontaire de grossesse

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé :

Comme vous, madame la députée, je juge évidemment ce communiqué du Syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France totalement scandaleux. Il menace d'un refus spécifique d'un acte – c'est déjà rare – , et pas n'importe lequel ! L'interruption volontaire de grossesse est un acte militant, un acte signifiant. Ce n'est pas digne d'un syndicat.

1 commentaire :

Le 27/03/2019 à 17:51, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

L'IVG ne peut et ne doit pas être un acte militant. Cela voudrait dire que la femme tue la vie qui est en elle par idéologie politique, que ce serait une fin en soi. C'est inconcevable. La dernière idéologie politique qui a utilisé la destruction consciente de la vie à des fins militantes s'appelait le nazisme, avec la destruction des populations jugées inférieures, et on ne peut mettre l'IVG sur le même plan que cette idéologie destructrice. Cela signifierait que les femmes qui pratiquent l'IVG le font à seule fin de détruire la vie, et non pas pour résoudre une situation personnelle qui serait insupportable sans cette IVG.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion