Intervention de Yannick Favennec Becot

Séance en hémicycle du mercredi 3 avril 2019 à 15h00
Débat sur la démocratie et la citoyenneté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaYannick Favennec Becot :

Parallèlement, notre groupe considère qu'il faut assouplir la procédure du référendum prévue à l'article 11 de la Constitution. Le référendum d'initiative partagée doit être plus facilement actionné. Aussi proposons-nous de confier l'initiative d'une proposition de loi référendaire à un trentième des électeurs inscrits sur les listes électorales, répartis sur 30 % des départements, et si elle est soutenue par 120 parlementaires.

Bien évidemment, il est tout aussi essentiel de réviser les dispositifs de participation citoyenne locale pour répondre aux nouvelles attentes. Il s'agit de diffuser la culture de la participation à tous les échelons locaux et d'encourager les expérimentations des collectivités en ce domaine.

Mes chers collègues, il faut donner un nouveau souffle à notre expression démocratique sans dévaloriser la démocratie représentative, car ce serait un véritable danger. Si elle disparaissait, l'anarchie ou le totalitarisme s'installerait dans notre pays.

Pour notre groupe, il est fondamental de redonner confiance dans la démocratie représentative. Elle est le garant du bon fonctionnement de notre démocratie et de la stabilité de notre République, même si nous savons pertinemment que cela ne peut être la seule réponse à la crise que connaît notre pays depuis plusieurs mois.

1 commentaire :

Le 09/04/2019 à 15:45, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Il y a des votations à tout bout de champ en Suisse, ils ne sont pas au bord du gouffre politique pour autant. Il faut avoir confiance dans le peuple.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion