⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Jean-Hugues Ratenon

Réunion du mardi 4 juin 2019 à 17h00
Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Hugues Ratenon :

La Cour des comptes, dans sa note d'exécution budgétaire, relevait récemment des points inquiétants dans la gestion du budget de l'outre-mer pour l'année 2018. On y apprend en effet que plus de 177 millions d'euros n'ont pas été dépensés, dont 144 millions d'euros rien que sur le programme Conditions de vie outre-mer. Or ce programme vise à faciliter l'accès au logement, la continuité territoriale, et à permettre un environnement sanitaire et social adapté aux besoins ultramarins.

Comment expliquer ce non-investissement alors que les problèmes de logement persistent en outre-mer, que nombre de jeunes sont en grande difficulté, notamment pour pouvoir venir se former dans l'Hexagone, que la région utilise l'argent des Réunionnais pour payer la continuité territoriale ? Alors que nos territoires continuent de subir une situation sanitaire et sociale catastrophique, pourquoi les fonds destinés aux actions sanitaires et sociales n'ont pas été utilisés en 2018 ? Comment expliquer que le Gouvernement ne crée pas les conditions pour répondre aux besoins des Réunionnais ?

Plus grave encore, sur ces 177 millions d'euros non dépensés, 103 millions d'euros seulement seront reversés en 2019. Ainsi, ce sont plus de 73 millions d'euros qui disparaissent du budget de l'outre-mer. Madame la ministre, estimez-vous que les Ultramarins ont la vie si belle qu'il n'est pas nécessaire d'investir dans nos territoires ? Nos conditions de vie se sont-elles améliorées depuis votre arrivée au pouvoir ? La réponse est évidemment non et les différents mouvements sociaux l'ont démontré. Pourtant, c'est sur ce poste de dépenses que le Gouvernement a décidé de faire des économies. 177 millions d'euros non affectés et 77 millions d'euros qui disparaissent : voilà qui est assez grave. Comment comptez-vous agir pour l'exercice 2019 ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion