Intervention de Laurent Furst

Séance en hémicycle du mardi 25 juin 2019 à 15h00
Collectivité européenne d'alsace — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaurent Furst :

Ce sujet me touche particulièrement. Mon suppléant m'a montré le nouveau livre d'histoire-géographie de la classe de sixième : le mot « Alsace » n'y apparaît pas une fois – ni en histoire, ni en géographie, ni sur une carte, pas une fois !

Il ne faut donc pas s'étonner que la jeunesse de notre région ne connaisse pas quelques-unes de ses spécificités historiques. Je suis désespéré que nos jeunes ne sachent pas pourquoi il est inscrit sur nos monuments aux morts : « à nos morts » et non pas « morts pour la France » ; je suis désespéré qu'ils ne sachent pas ce qu'est le Saint-Empire romain germanique ; je suis désespéré qu'ils ne sachent pas ce qu'est le traité de Francfort par lequel la France avait cédé l'Alsace-Moselle ; je suis désespéré qu'ils ne sachent pas – c'est pourtant de l'histoire récente – ce que sont les « malgré-nous » ou l'annexion pendant la Seconde guerre mondiale.

Cette situation est absolument dramatique. On s'est parfois moqué de l'enseignement de l'histoire dans les colonies françaises. Loin de moi l'idée de présenter l'Alsace comme une colonie – il serait stupide de forcer le trait – , mais je pense que si l'on n'enseigne pas l'histoire de la région, par rapport celle de la Nation, on est en faute.

Je ne sais pas quelle réponse nous pouvons trouver. Cependant, puisque le projet de loi tend à créer une collectivité européenne d'Alsace et que je considère le déni d'histoire comme une faute, pourquoi ne pas donner à la Collectivité européenne d'Alsace le rôle de chef de file sur cette question, afin que les générations à venir connaissent à la perfection l'histoire de France, l'histoire de l'Europe, mais aussi celle, si particulière, de leur région ?

1 commentaire :

Le 29/06/2019 à 08:36, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Ce sujet me touche particulièrement. Mon suppléant m'a montré le nouveau livre d'histoire-géographie de la classe de sixième : le mot « Alsace » n'y apparaît pas une fois – ni en histoire, ni en géographie, ni sur une carte, pas une fois"

Le lavage de cerveau de la jeunesse française est en marche. Français, soyez nuls en histoire et en géographie, le gouvernement vous félicitera.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion