Intervention de François Ruffin

Séance en hémicycle du mercredi 3 juillet 2019 à 15h00
Haine sur internet — Motion de rejet préalable

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançois Ruffin :

« Je voudrais dire un truc qui va vous paraître bête : je ne me suis pas habitué à la violence de Facebook, à ces commentaires injurieux, à cette haine qui s'étale. Je ne m'y suis pas habitué quand je suis visé. Mais je ne m'y suis pas habitué, non plus, quand d'autres le sont [... ]. »

Ces lignes, je les écrivais dans un post Facebook il y a deux ans et demi, le 16 décembre 2016. J'y prenais la défense de Léa Salamé, qui m'avait reçu dans son émission sur France Inter et qui était à l'époque traitée par mes abonnés Facebook de « nulle », de « bête » et de plein de trucs nettement plus méchants que je n'ai aucune envie de citer ici. Je concluais, assumant le côté old school qu'on ne me reconnaît pas toujours dans cet hémicycle : « il me semble qu'on devrait se demander "Et si j'avais la personne en face, est-ce que je lui cracherais le même venin ? " ».

Ésope interrogeait : quelle est la pire des choses ? La langue. Quelle est la meilleure des choses ? La langue. C'était dans l'Antiquité, mais on pourrait s'interroger de la même manière à l'ère numérique : quelle est la pire des choses ? C'est internet. J'ai cité Facebook, mais ce sont des Bisounours à côté de Twitter et de ses Gorgones déchaînées. Je m'en tiens à l'écart pour des raisons de santé mentale. La polémique et le conflit font partie de la démocratie mais, il est vrai, c'est souvent un torrent de boue qui s'écoule aujourd'hui.

2 commentaires :

Le 05/07/2019 à 20:57, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" La langue. Quelle est la meilleure des choses ? La langue."

Du moment que ce n'est pas une langue régionale employée à la tribune de l'hémicycle. Pourquoi tant de haine contre les langues régionales ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 05/07/2019 à 21:02, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"La polémique et le conflit font partie de la démocratie mais, il est vrai, c'est souvent un torrent de boue qui s'écoule aujourd'hui."

Il faut laisser une chance aux gens de s'exprimer rationnellement en généralisant la pratique du référendum. Peut-on blâmer les gens d'être haineux si on ne leur laisse d'autre possibilité que de s'exprimer sur des sujets triviaux, parce que les sujets importants nécessitant réflexion sont confisqués par le pouvoir politique oligarchique ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion