Intervention de Valérie Boyer

Séance en hémicycle du mardi 16 juillet 2019 à 21h30
Agence nationale du sport et organisation des jeux olympiques et paralympiques de 2024 — Article 3

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Boyer :

Aucune personne en France ne reçoit de l'acide sur le visage pour l'empêcher de porter une croix. Personne n'est stigmatisé parce qu'il porte une croix. Ça suffit. Ce n'est pas parce que ce sont des femmes qu'elles sont destinées à être enfermées dans une prison de voile. Le féminisme et les droits de l'homme sont universels.

1 commentaire :

Le 23/10/2019 à 11:50, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Les femmes qui veulent porter le foulard islamique sont dans leur droit le plus absolu de vouloir le porter.

Maintenant si certaines se plaignent d'être obligées de le porter, elles doivent être défendues de la même façon, et leur droit à aller les cheveux au vent doit être protégé.

La France ce n'est pas l' Iran. Du moins ce ne doit pas être l'Iran des ayatollahs. En Iran seules les femmes voilées ont le droit de sortir, il faut pas qu'en France seules les femmes non voilées aient le droit de sortir. Sinon la France serait comme l'Iran, mais juste de manière inverse.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion