⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Caroline Janvier

Réunion du mercredi 5 juin 2019 à 9h30
Commission des affaires sociales

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCaroline Janvier :

Madame la Présidente, je souhaitais vous interroger sur la crise de confiance de beaucoup de nos concitoyens envers la question de la gestion des déchets, et finalement le conflit, que l'on retrouve d'ailleurs dans beaucoup d'autres sujets, entre les experts, les scientifiques et beaucoup de concitoyens dont le ressenti et les craintes ont été ravivées à différentes occasions. Je pense notamment à l'exemple en Allemagne de la catastrophe du site d'Asse, qui a coûté beaucoup d'argent et qui s'est révélé finalement très mal géré par les experts chargés du projet. Dans la région Centre Val de Loire, dont je suis élue, je suis notamment interpellée sur le projet de piscine d'entreposage à Belleville-sur-Loire, dans le Cher, par l'association « Vivre notre Loire », qui s'inquiète très fortement des impacts à la fois sanitaires, mais aussi sur le plan de l'attractivité touristique de cette région, et en l'occurrence du département du Cher. J'aurais voulu avoir votre point de vue dans le cadre du débat qui s'ouvre sur cette question-là, dans le cadre du cinquième plan pour la gestion des déchets radioactifs. Comment, selon vous, peut-on trouver un point d'entente entre ces inquiétudes parfois légitimes de nos concitoyens et les garde-fous, les éléments de garantie que peuvent apporter les experts ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion