Intervention de Annie Genevard

Séance en hémicycle du jeudi 26 septembre 2019 à 15h00
Bioéthique — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAnnie Genevard, présidente :

Je regrette profondément l'abandon, en commission spéciale, de la mesure relative à l'évaluation psychologique : vous lui avez préféré l'idée d'une équipe pluridisciplinaire, la jugeant plus neutre et plus politiquement correcte.

Reste que des psychologues ou des psychiatres siégeront dans cette instance. Lorsqu'ils émettront un avis négatif, sur quel fondement le feront-ils ? Pas sur les conditions matérielles ou de ressources : vous avez refusé un amendement qui allait en ce sens, et l'on comprend pourquoi. S'ils le font, sur quoi d'autre se fonderont-ils, selon vous, que sur ce dont nous parlons ?

Je vous invite donc à considérer le problème avec lucidité. Il n'est nullement question ici de suspicions, mais de violences avérées, signalées à la police ou à la gendarmerie et ayant valu une condamnation à leur auteur. Qu'est-ce qui vous dérange dans l'idée d'interdire à un parent violent d'accueillir un enfant par AMP ? Franchement, j'ai du mal à comprendre vos préventions sur ce point.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion