Intervention de Émilie Cariou

Séance en hémicycle du mardi 22 octobre 2019 à 15h00
Projet de loi de finances pour 2020 — Explications de vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaÉmilie Cariou :

… bien que le texte inclue de substantielles mesures de redistribution ; au sérieux avec lequel nous mettons notre politique au service de la justice fiscale.

Au cours de nos longues heures de débat en commission, puis dans l'hémicycle, nous avons examiné plus de 2 000 amendements qui ont abondamment nourri nos oppositions. De ce volumineux débat, nous avons pu, au sein de la majorité, faire émerger nos lignes de force, toujours favorables à l'activité économique et aux emplois qu'elle produit, pour plus de solidarité.

En effet, nous tenons nos engagements à baisser les charges et les prélèvements obligatoires pour nos entreprises. Nous sommes mêmes allés plus loin, en poursuivant le toilettage de notre système fiscal par la suppression de ce que l'on appelle les petites taxes et qui pèsent souvent sur le compte d'exploitation.

Mais nous avons aussi introduit, avec détermination, plus de justice fiscale dans notre pays.

Cette justice fiscale bénéficie d'abord aux particuliers, grâce aux 5 milliards d'euros rendus aux classes moyennes. Rien n'est jamais suffisant, mes chers collègues ; mais cette mesure a été coconstruite avec le groupe majoritaire, en particulier, qui l'a fait émerger du moment participatif qu'a représenté le grand débat national.

1 commentaire :

Le 29/10/2019 à 11:28, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

On les attend toujours les référendums prévus par le grand débat national, le totalitarisme de l'oligarchie continue donc.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion