⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Jacques Marilossian

Réunion du jeudi 3 octobre 2019 à 9h00
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJacques Marilossian, rapporteur pour avis sur la préparation et l'emploi des forces dans la marine :

Le projet de loi de finances pour 2020 propose une ventilation des moyens alloués aux infrastructures pour les grands programmes d'armement en cours. À ce titre des programmes majeurs comme celui des nouveaux sous-marins nucléaires d'attaque, dont le premier, le Suffren, a été lancé en juillet, sont concernés. Cette ventilation permettra de mieux cibler nos objectifs en termes de modernisation et de protection des infrastructures opérationnelles.

Dans le rapport de la LPM 2019-2025, les dépenses d'infrastructures sont chiffrées à 7,3 milliards d'euros courants sur la période 2019-2023, pour des besoins estimés à 11 milliards d'euros sur la période 2019-2025 : j'imagine que cela concerne les capacités d'accueil et l'entretien du matériel, les équipements militaires en cours de livraison ou à construire, mais aussi les infrastructures d'hébergement. Dans le PLF pour 2020, les moyens globaux alloués aux infrastructures pour notre marine nationale sont-ils à la hauteur de vos attentes ? Quelles sont vos priorités et surtout quels sont les points de vigilance à suivre en prévision de la revoyure prévue dans le cadre de la LPM ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion