⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Éric Coquerel

Réunion du mercredi 27 novembre 2019 à 9h35
Commission des affaires européennes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaÉric Coquerel :

Monsieur Moscovici, c'est la quatrième fois que je vous vois ici et, compte tenu de la montée des nationalismes, de la montée de l'austérité, de la montée du chômage et d'un bilan catastrophique en matière écologique, alors que, d'après le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), on va droit à la catastrophe, j'ai du mal à partager les louanges de la plupart de mes collègues. Ce côté « Tout va très bien, Madame la marquise » me laisse perplexe.

Votre politique reste dominée par l'inquiétude de l'inflation, de la remontée des taux d'intérêt, alors même qu'ils deviennent négatifs. Ne croyez-vous pas qu'à force d'avoir ce credo en tête, on en vient à prendre de mauvaises décisions ? Je rappelle qu'il y a un an, Bercy pensait que les taux seraient à 2,15 % en 2019, alors qu'ils sont négatifs.

En vous entendant expliquer que des sorties de la liste des paradis fiscaux sont le résultat de votre politique, j'ai failli éclater de rire. Pouvez-vous me dire, les yeux dans les yeux, que le Panama a amélioré sa situation depuis que son représentant est passé dans votre bureau ? Je rappelle qu'il suffit de faire des promesses à la Commission européenne pour sortir de la liste des paradis fiscaux. Gabriel Zucman estimait en 2017 que 7 900 milliards d'euros étaient abrités dans les paradis fiscaux. Sur ces 7 900 milliards d'euros, quelle est la part représentée par les neuf pays de votre liste ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion