⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Marc Le Fur

Séance en hémicycle du mardi 21 janvier 2020 à 21h30
Haine sur internet — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarc Le Fur :

Chacun ici en conviendra : il faut lutter contre toutes les formes de haine, quelles qu'en soient les victimes – il n'y a pas de victime qui mériterait moins d'attention que d'autres – et quelles qu'en soient les formes. Il n'y a pas de haine tolérable !

Or ce texte oublie certaines victimes potentielles de la haine sur internet, et notamment de la haine diffusée sur les réseaux sociaux. Je pense à celle, organisée, qui frappe certaines professions, en particulier le monde de l'agriculture et de l'élevage. On entend des mots terribles à l'égard de nos éleveurs : on parle de camps de concentration, de tortionnaires, de miradors… Ce sont là des propos très largement diffusés, et qu'il faut combattre !

1 commentaire :

Le 27/01/2020 à 15:38, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" il faut lutter contre toutes les formes de haine, quelles qu'en soient les victimes "

Et aussi d'où qu'elles viennent. Ainsi, un texte religieux, quelle que soit la religion, qui appelle à la haine doit être censuré. On ne peut pas laisser diffuser des textes écrits religieux appelant à la haine contre autrui comme si de rien n'était.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion