Intervention de Richard Ferrand

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Questions au gouvernement — Protection de la liberté d'expression

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRichard Ferrand :

Monsieur le Premier ministre, dans cette enceinte, nous tenons, avec le Gouvernement, à dire au monde et à tous nos compatriotes que, quelles que soient nos convictions, quels que soient nos choix philosophiques, quelles que soient nos croyances, il n'est rien ni personne, dans notre République, qui puisse se prétendre au-dessus de ce que nous votons ici. Il n'est rien ni personne qui puisse supplanter l'expression de la volonté générale. Il n'est rien ni personne qui puisse se prétendre, au nom de choix personnels, supérieur à la loi.

1 commentaire :

Le 08/11/2017 à 11:59, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Il n'est rien ni personne qui puisse se prétendre, au nom de choix personnels, supérieur à la loi."

Ou de choix religieux, pourrait-on rajouter.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion