Intervention de Jean-Yves le Drian

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Mission action extérieure de l'État (état b)

Jean-Yves le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères :

Je comprends la logique de votre amendement, mais je considère qu'il va à l'encontre du but que vous recherchez. Si nous mettons le montant que vous proposez, et qui est relativement modeste, sur un compte spécial, en vue d'accueillir plus tard d'autres contributions, en réalité, ces contributions risqueraient d'être complètement imputées au ministère de l'Europe et des affaires étrangères, et vous n'obtiendrez pas le résultat recherché.

Je vous invite donc à retirer l'amendement, car il dessert vos intérêts, que j'ai bien compris. Je suis en effet allé, il y a peu de temps, inaugurer la foire de Strasbourg. On m'a dit alors l'importance du contrat triennal pour la période 2015-2017, qui s'achève et qu'il faut renouveler. Une discussion est en cours, et croyez bien que le Gouvernement sera très attentif au maintien d'un contrat triennal pour la période à venir, qui puisse garantir le fonctionnement des institutions européennes à Strasbourg. Mais je répète que la méthode que vous proposez n'est pas du tout la bonne.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion