⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Bernard Deflesselles

Réunion du mercredi 12 février 2020 à 15h05
Commission des affaires européennes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBernard Deflesselles :

Merci, Monsieur le commissaire, d'avoir réservé votre première visite en France à notre commission ; tout le mérite en revient à notre présidente. Vous avez un portefeuille immense et très intéressant. Dans cette commission, nous sommes très tournés vers les questions environnementales : j'ai fait un rapport avec une de mes collègues sur la stratégie zéro plastique, et un autre en cours avec Mme Nicole Le Peih sur la neutralité carbone.

La mise en garde que je voudrais faire est très amicale : il faudrait faire attention à ne pas lancer trop de chiffres en l'air, au nom de la crédibilité. Je prends l'exemple de la neutralité carbone en 2050 : la pente est très rude pour l'obtenir. Par exemple, les transports représentent 33 % des émissions et les bâtiments 40 %. En termes de travaux de rénovation, il faudrait être à 3 % par an, or nous sommes aujourd'hui à 1 ou 1,5 %. Pour 40 % des émissions dans l'Union européenne, nous ne sommes déjà pas dans le match.

La crédibilité de l'Union européenne doit être affirmée. Les 1 000 milliards évoqués pour 2030, rapportés au budget de l'UE de 908 milliards entre 2014 et 2020, semblent une somme compliquée à obtenir. Au vu du retrait de la Grande-Bretagne et du fait que certains pays ne veulent plus augmenter leur contribution, cela paraît inatteignable.

On parle de la taxe carbone aux frontières ; c'est un vrai sujet d'acceptabilité sociale pour tous les pays. Il faut prendre nos précautions en l'annonçant. Beaucoup de pays la rejettent. Nous sommes très allants et essayons de coller aux objectifs de la Commission européenne, mais prenons garde à ne pas lancer des objectifs intenables.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion