⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Olivier Véran

Séance en hémicycle du mercredi 8 juillet 2020 à 11h00
Questions au gouvernement — Politique familiale

Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé :

Guillaume Chiche, siégeant sur un autre banc, avait également émis des recommandations. Bref, la question de la famille transcende les clivages politiques.

La politique familiale de notre pays, ce sont 50 milliards d'euros par an ; ces prestations sont versées à plus de 6,6 millions de familles. Nous les avons soutenues au coeur de la crise sanitaire : une aide de 450 millions d'euros a notamment été apportée aux structures d'accueil de jeunes enfants.

La politique familiale va bien au-delà des crédits : ce sont aussi l'éducation des enfants, le lancement des 1 000 premiers jours de l'enfant, à l'initiative d'Adrien Taquet, le soutien aux familles monoparentales. Nous devons prêter attention aux modifications des schémas familiaux dans notre pays : 23 % des familles, aujourd'hui, sont monoparentales. Les familles du XXIe siècle ne répondent plus aux modèles du XXe siècle. Il convient également de prendre en considération l'homoparentalité. Pensons encore à toutes les prestations qui doivent être versées pour briser les inégalités sociales à la racine, lorsque l'enfant est tout petit ; il faut soutenir les parents, soutenir l'éducation.

Un grand nombre de mesures dépassent le champ de la politique familiale stricto sensu : le dédoublement des classes, qui permet de diminuer les effectifs dans les zones d'éducation prioritaire, entre également dans le cadre d'une politique familiale efficace.

Soutenir la parentalité et les familles est essentiel, quelles que soient les manières d'agir, je vous rejoins sur ce point. Je suis très heureux et très fier d'être le ministre chargé de ces questions. Je me réjouis de travailler avec vous dans les mois à venir.

1 commentaire :

Le 17/07/2020 à 14:15, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Pour soutenir la parentalité et la natalité, encore faut-il qu'il y ait des logements assez grands pour accueillir les familles nombreuses. Or, les F4 sont excessivement rares et très chers sur le marché, presque toutes les familles nombreuses sont quasiment obligées de se loger dans des F3, cela n'est pas digne de la politique du logement et de la famille en France.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion