⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Nicolas Dupont-Aignan

Séance en hémicycle du mercredi 15 juillet 2020 à 15h00
Déclaration de politique générale du gouvernement débat et vote sur cette déclaration

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaNicolas Dupont-Aignan :

Notre désindustrialisation est le fruit d'une concurrence déloyale. Même pendant la crise du covid-19, la Commission européenne a poursuivi la signature d'accords commerciaux déloyaux avec le Vietnam ou le Mexique. Pis, le Président de la République a menti aux Français : il a annoncé le 29 juin qu'il avait « stoppé net » les négociations avec le MERCOSUR, le marché commun sud-américain. Mais, le 2 juillet, son maître, la Commission européenne, par la voix de Josep Borrell, haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères, annonçait la finalisation des négociations sur le sujet… On voit la valeur de la parole présidentielle ! Tous vos beaux discours sur la protection de nos industries et de notre agriculture française sont vains, parce que vous êtes les serviteurs zélés de la Commission de Bruxelles.

Au sein même de l'Union, il y a d'ailleurs aussi une concurrence déloyale. Je vous crois sincère lorsque vous prétendez vouloir lutter contre le chômage, mais vous n'en traitez pas l'une des causes : les 590 000 contrats des travailleurs détachés qui font de la concurrence à nos salariés français. De même, je n'ai pas entendu un mot de votre part sur la commande publique, qui devrait être réservée pour une large part aux entreprises qui emploient des salariés sur nos territoires. Il y a même pire : aujourd'hui, le Tribunal de l'Union européenne a annulé les 13 milliards d'euros d'amende imposés à Apple pour compenser l'intolérable fraude fiscale permise par l'Irlande. Les Français le savent bien : pour vraiment lutter contre le chômage de masse, pour relocaliser nos emplois, pour garantir l'indépendance économique de la France, il faut se libérer de l'Union européenne, et renégocier ces traités qui nous tuent à petit feu.

1 commentaire :

Le 30/07/2020 à 01:09, conservateur6 a dit :

Avatar par défaut

Tout à fait ! Vive la souveraineté !

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion