⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Marie Tamarelle-Verhaeghe

Séance en hémicycle du mardi 28 juillet 2020 à 21h30
Bioéthique — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarie Tamarelle-Verhaeghe :

Dans ce débat, nous considérons sur chaque point le cas de la personne qui désire un enfant. En l'occurrence, nous évoquons les personnes transgenres qui éprouvent le désir d'enfant. Je souhaite que nous considérions le cas de l'enfant : quelles seront les perspectives d'un enfant né d'un père qui est mère ? Concernant son développement et sa santé mentale, il est nécessaire d'être particulièrement attentif au risque de confusion. En psychothérapie ou en psychanalyse, on passe beaucoup de temps à clarifier des situations pour dissoudre la confusion. À mon sens, la situation que nous évoquons constitue un risque majeur de confusion, nuisible pour le développement de l'enfant, même si j'entends tout à fait le désir de concevoir un enfant qu'une personne peut ressentir.

1 commentaire :

Le 08/08/2020 à 22:17, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Naître d'un père transgenre est un risque pour le développement de l'enfant, mais pas de naître avec deux mères, on se demande bien pourquoi. Ou vous acceptez l'intégralité de votre idéologie,

ou vous la rejetez en bloc.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion