Intervention de Adrien Taquet

Séance en hémicycle du mardi 14 novembre 2017 à 15h00
Questions au gouvernement — Emploi des personnes handicapées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAdrien Taquet :

Nelson Mandela, à une autre époque et dans d'autres circonstances, avait déclaré : « Ce que vous faites sans nous, vous le faites contre nous ».

Ma question s'adresse à Mme la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées.

Hier, s'est ouverte la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées. Comme toutes ces journées qui jalonnent désormais notre calendrier, on aimerait que cette semaine n'existe pas car cela signifierait que de problème il n'y a pas.

Cette semaine pour l'emploi reste néanmoins nécessaire, aujourd'hui, dans notre pays, lorsque l'on regarde la discrimination – une de plus – dont sont victimes les personnes handicapées face à l'emploi.

Le taux de chômage des personnes handicapées progresse en effet : il est désormais deux fois supérieur à la moyenne nationale. Quant à leur taux de chômage de longue durée, il est bien plus important que celui du reste de la population, ce qui s'explique notamment par un degré de qualification inférieur. Aujourd'hui, 500 000 personnes en situation de handicap sont au chômage, dont près de la moitié a plus de cinquante ans.

Pour faire face à cette situation, la France est héritière d'un système qui s'articule entre milieu protégé, milieu adapté et milieu ordinaire, un système dans lequel employer une personne handicapée dans une entreprise ordinaire est encore trop souvent considéré comme une contrainte, comme un coût, voire comme un prétexte.

Or notre horizon est celui de l'inclusion. Notre ambition est en effet de construire une société inclusive : cela commence par l'école, cela se poursuit par la formation et l'insertion dans l'emploi.

Pour y arriver, nous devons faire tomber non seulement les barrières culturelles et sociétales, mais aussi les barrières managériales. Il faut que non seulement les chefs d'entreprise de notre pays, mais aussi les autres salariés de l'entreprise, considèrent enfin le handicap comme un facteur de diversité et donc de richesse, qu'ils regardent les personnes en situation de handicap comme un levier de performance pour l'entreprise et, très souvent, de bien-être au travail pour tous.

« Ce que vous faites sans nous, vous le faites contre nous » : madame la secrétaire d'État, pouvez-vous partager avec nous votre regard sur le sujet de l'accompagnement des personnes handicapées dans l'emploi ordinaire, afin que celles-ci bénéficient enfin de l'égalité réelle à laquelle elles ont droit ?

1 commentaire :

Le 16/11/2017 à 18:32, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Cette semaine pour l'emploi reste néanmoins nécessaire, aujourd'hui, dans notre pays, lorsque l'on regarde la discrimination – une de plus – dont sont victimes les personnes handicapées face à l'emploi."

C'est bien connu que certaines entreprises préfèrent payer des amendes plutôt que d'employer des personnes handicapées..

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion