⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Delphine Bagarry

Séance en hémicycle du jeudi 8 octobre 2020 à 9h00
Renforcement du droit à l'avortement — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDelphine Bagarry :

Non, les femmes ne doivent pas aller en Hollande, en Espagne ou ailleurs, pour se faire avorter, une fois écoulé le délai de douze semaines.

Oui, les femmes doivent avoir accès, bien plus facilement que ce n'est le cas aujourd'hui, et sur tout le territoire, à un praticien leur permettant d'avoir recours à l'IVG. Bien entendu, les sages-femmes sauront, sans difficulté, assumer ce rôle.

Mes chers collègues, nous avons, sur ce sujet, comme c'est bien normal, des désaccords, que nous aurons l'occasion d'exprimer tout à l'heure. Néanmoins, le groupe Écologie démocratie solidarité souhaite rappeler quelle fut son intention en inscrivant cette proposition de loi à l'ordre du jour de sa journée d'initiative parlementaire : défendre l'intérêt général.

Aujourd'hui, l'intérêt général commande de soumettre au Sénat, à l'issue de nos débats, un texte qui place au coeur de la loi, pour les hommes, les femmes et les couples, le libre exercice d'un droit fondamental, celui de choisir de sa vie.

1 commentaire :

Le 14/10/2020 à 10:53, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Après 14 semaines on va vous réclamer les 16 semaines, et après les 16 semaines les 18 semaines... Sinon on va à l'étranger. Dans certains pays "très avancés", ça va jusqu'à 24 semaines...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion