⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Cécile Muschotti

Séance en hémicycle du jeudi 8 octobre 2020 à 9h00
Renforcement du droit à l'avortement — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCécile Muschotti :

Mais l'allongement du délai légal d'IVG est-il bien une question éthique, que Paul Ricoeur définit, dans une belle expression, comme « la visée d'une vie accomplie », renvoyant à la trajectoire individuelle dans la société de tout homme aspirant à une vie bonne ?

N'est-ce pas plutôt une question de morale, si la morale est, comme l'indique Jürgen Habermas, « une intuition qui nous informe sur la question de savoir comment nous devons nous comporter au mieux afin de contrecarrer l'extrême vulnérabilité des personnes, en la protégeant et en l'épargnant » ? Oui, garantir l'accès des femmes à l'IVG est une question de morale, et c'est à nous qu'il revient de l'articuler dans la norme législative.

1 commentaire :

Le 14/10/2020 à 11:09, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"si la morale est, comme l'indique Jürgen Habermas, « une intuition qui nous informe sur la question de savoir comment nous devons nous comporter au mieux afin de contrecarrer l'extrême vulnérabilité des personnes, en la protégeant et en l'épargnant » ?"

Justement, la morale est de permettre aux femmes vulnérables de garder l'enfant qu'elles portent et qu'elles veulent garder, pas de faciliter les visées agressives et destructives d'un milieu familial haineux qui ne veut pas voir la venue d'un nouvel être, et qui méprisent la volonté de la jeune mère de garder l'embryon.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion