⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Pierre-Henri Dumont

Séance en hémicycle du mardi 20 octobre 2020 à 15h00
Questions au gouvernement — Situation des étrangers fichés pour radicalisation

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPierre-Henri Dumont :

Expulser, c'est une question de volonté. En 1977, plus de 5 300 étrangers étaient expulsés pour trouble à l'ordre public. Et Nicolas Sarkozy expulsait deux fois plus que vous ne le faites !

Les Français ne peuvent plus tolérer que les pays d'origine de ces étrangers refusent de reprendre leurs ressortissants radicalisés, en ne délivrant pas les laissez-passer consulaires nécessaires à leur expulsion.

Seules 4 % des obligations de quitter le territoire français – OQTF – prononcées par la justice sont réellement exécutées pour l'Afghanistan, le Nigéria et le Mali, alors que nos soldats y meurent. C'est 0 % pour les territoires palestiniens, l'Irak et l'Iran, et 13 % pour les pays du Maghreb. Cela ne peut plus durer.

1 commentaire :

Le 27/10/2020 à 09:19, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

0 % pour les territoires palestiniens, et ils osent faire une manifestation devant notre ambassade, alors qu'ils ont un traitement favorisé...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion