⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Luc Geismar

Séance en hémicycle du vendredi 6 novembre 2020 à 15h00
Projet de loi de finances pour 2021 — Médias livre et industries culturelles ; avances à l'audiovisuel public

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLuc Geismar :

Je commencerai mon propos en soulignant la satisfaction du groupe Mouvement démocrate et démocrates apparentés devant l'augmentation des crédits alloués à la mission « Médias, livre et industries culturelles ». La hausse des fonds alloués aux programmes « Presse et médias » et « Livre et industries culturelles » permettra de pérenniser les politiques dédiées au soutien de la presse, aux politiques du livre et à l'industrie culturelle. Alors que la crise que nous connaissons depuis le mois de mars et le reconfinement ont frappé ces secteurs, nous devions réagir fortement pour les soutenir.

La bonne santé démocratique d'un pays se mesure notamment à la diversité et à la qualité de ses médias. Nous avons la chance, en France, de bénéficier d'une presse plurielle et reconnue par tous. Nous nous réjouissons donc de l'augmentation importante du nombre de visites sur les sites d'actualité et d'information : cet indicateur est un signe à la fois que la presse se saisit de plus en plus – et de mieux en mieux – de l'outil numérique, mais aussi que les citoyens s'approprient toujours plus ces moyens d'information. À l'heure où la désinformation se propage, il est rassurant de constater que les sites d'information gagnent des utilisateurs.

Au sein du programme « Presse et médias », nous saluons particulièrement l'augmentation de près de 16 % de l'action « Soutien aux médias de proximité ». Ces derniers ont été particulièrement éprouvés par le confinement, mais aussi par d'autres problèmes, à la fois conjoncturels et structurels. La presse de proximité devait être soutenue, afin de pouvoir continuer son oeuvre d'intérêt général. Nous regrettons toutefois que la transition numérique de la presse locale ne soit pas davantage soutenue et accompagnée. Le groupe Mouvement démocrate et démocrates apparentés défendra donc un amendement visant à mieux accompagner la PQR – presse quotidienne régionale – dans sa transition numérique.

S'agissant du programme « Livre et industries culturelles », nous approuvons le soutien accordé au secteur du livre et plus particulièrement aux librairies de quartier. Nous sommes ainsi favorables à l'allocation de crédits déconcentrés pour assurer le maintien et le développement d'un réseau de librairies dense et varié, pour deux raisons. D'une part, l'existence de librairies indépendantes réparties sur le territoire est de nature à promouvoir la diversité culturelle et doit permettre à un maximum de citoyens d'accéder à la lecture. D'autre part, nous partageons pleinement la méthode consistant à déconcentrer les crédits pour permettre une attribution au plus proche des territoires et adaptée aux besoins locaux.

Enfin, nous soutenons pleinement les mesures de soutien aux librairies indépendantes qui ont été annoncées hier. La prise en charge de leurs frais d'expédition des livres pour favoriser leurs ventes à distance est en effet vraiment la bienvenue, elle répond à une demande forte de nos concitoyens de pouvoir acheter leurs livres dans les commerces locaux.

Je conclurai en évoquant le compte de concours financiers « Avances à l'audiovisuel public ». Nous nous réjouissons que le plan de transformation du secteur demeure une priorité, que les moyens alloués respectent la trajectoire définie en 2018 et, bonne nouvelle, que l'effort budgétaire permette le maintien de la chaîne France 4 en 2021. Quant au soutien accordé à la culture dans le plan de relance – l'un des rares plans de relance européens à prendre en compte, je le rappelle, le secteur de la culture ! – , il devrait permettre aux sociétés de l'audiovisuel public de soutenir l'écosystème audiovisuel, artistique et culturel dans cette crise.

C'est pourquoi le groupe Mouvement démocrate et démocrates apparentés votera les crédits de la mission « Médias, livre et industriels culturelles ».

1 commentaire :

Le 13/11/2020 à 10:39, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"La bonne santé démocratique d'un pays se mesure notamment à la diversité et à la qualité de ses médias."

On imagine avec effroi des citoyens qui passent leur vie devant leur télé, sans jamais participer activement à la vie politique de leur pays.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion