⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Sébastien Chenu

Séance en hémicycle du jeudi 3 décembre 2020 à 9h00
Prééminence des lois de la république — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Chenu :

L'État n'a pas à avoir honte de son modèle républicain, de sa conception de la laïcité.

Certes, la présente proposition reste éloignée d'une véritable révision constitutionnelle, mais elle ne vient en aucun cas dénaturer la Constitution, bien au contraire. Les réticences que vous exprimez, par dogmatisme, par idéologie, par sectarisme, par naïveté ou par lâcheté – je vous laisse choisir – , envoient un signal que recevront cinq sur cinq les ennemis de la France, cette France dont l'identité existait bien avant la République.

Certes, les Français attendent des actes plutôt que des lois, des coeurs brûlants plutôt que des âmes tièdes. Mais, en vous abritant derrière quelques motifs technos pour refuser de voter cette proposition, vous démontrez combien vous laissez l'insignifiant menacer l'essentiel, pour reprendre les termes de René Char.

À l'époque du débat sur la réforme constitutionnelle enterrée par la belle affaire Benalla, nous avions proposé exactement le même alinéa, au mot près, dans une proposition de loi constitutionnelle. Celle-ci aura, j'en suis sûr, largement inspiré notre collègue du groupe Les Républicains. Nous ne réclamerons pas, madame la rapporteure, chère Annie Genevard, de droits d'auteur : lorsqu'il s'agit de la France, il faut savoir se montrer magnanime, et même généreux. Au contraire, je vous invite à continuer à vous inspirer de Marine Le Pen.

1 commentaire :

Le 07/12/2020 à 15:44, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"L'État n'a pas à avoir honte de son modèle républicain, de sa conception de la laïcité."

D'exceptions en contresens, c'est la honte totale cette laïcité de la République officielle.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion