⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Adrien Taquet

Séance en hémicycle du mardi 8 décembre 2020 à 9h00
Questions orales sans débat — Vaccination contre la covid-19

Adrien Taquet, secrétaire d'état chargé de l'enfance et des familles :

Monsieur, le député, je vais m'évertuer – autant que faire se peut – à vous rassurer au sujet de notre stratégie. Vous l'avez dit : la campagne vaccinale se prépare et les premiers éléments de la stratégie vaccinale commencent à être dévoilés ; le Premier ministre les a évoqués la semaine dernière.

Nous l'appréhendons depuis le début de la crise : il n'est donc pas question de pilotage à vue. Il s'agit de prendre les bonnes décisions en fonction de la connaissance que nous avons du virus. Comme vous l'avez noté, les différents vaccins ont des profils variés – qu'il s'agisse du nombre de doses ou des modalités d'injection et de conservation. Les autorités scientifiques – à commencer par la Haute Autorité de santé – émettent donc des recommandations en fonction de l'état des connaissances. Celles-ci, régulièrement mises à jour grâce aux informations partagées par les laboratoires, viennent nourrir la décision politique et la stratégie vaccinale que nous sommes en train d'élaborer.

Plus précisément, le Gouvernement a d'ores et déjà acheté un certain nombre de congélateurs adaptés ; ils sont, en ce moment même, en cours de déploiement et de qualification et vont continuer à être livrés jusqu'à la fin décembre. Le Gouvernement a aussi acheté en avance du matériel de vaccination et de reconstitution afin de pouvoir commencer sereinement la campagne vaccinale dont les EHPAD bénéficieront en priorité.

Les pharmaciens n'ont pas vocation à s'équiper en congélateurs puisque le vaccin se conserve cinq jours à des températures comprises entre 2 et 8 degrés ; l'objectif sera donc de procéder à la vaccination dans un délai compatible avec ce temps de conservation.

La Haute Autorité de santé a donné un avis précis sur la stratégie vaccinale présentée par le Gouvernement et le Premier ministre la semaine dernière en a défini les publics prioritaires. En outre, des questions complémentaires lui ont été transmises s'agissant notamment de l'impact de la sérologie sur la balance bénéfices-risques individuels de la vaccination. À ce stade, il semble que le statut sérologique soit neutre sur la priorisation retenue par la Haute Autorité de santé.

Pour la première phase, l'acte vaccinal sera réalisé après consultation médicale et un médecin sera présent – soit pour procéder à la vaccination, soit pour la superviser. La question de l'intervention d'autres professionnels de santé va, par la suite, se poser assez naturellement ; elle nécessite néanmoins d'être instruite préalablement et devra être tranchée sur la base des concertations que nous allons mener avec les différents acteurs et, in fine, de l'avis de la Haute Autorité de santé. Voilà, monsieur le député, les quelques éléments que je pouvais – en l'état actuel de nos connaissances – partager avec vous ce matin.

1 commentaire :

Le 14/12/2020 à 09:33, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" Le Gouvernement a aussi acheté en avance du matériel de vaccination et de reconstitution afin de pouvoir commencer sereinement la campagne vaccinale dont les EHPAD bénéficieront en priorité."

Sereinement ? Les gens attendent que le pouvoir leur montre l'exemple, et en fait il leur montre l'exemple de la peur : "Nous ne bénéficierons pas de passe droit", etc.. C'est sûr que quand on a peur on trouve toujours des prétextes pour ne pas passer devant.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion