Intervention de Jean François Mbaye

Séance en hémicycle du mercredi 22 novembre 2017 à 15h00
Questions au gouvernement — Situation politique au liban

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean François Mbaye :

C'est la confirmation du bien-fondé de la stratégie de la France, qui s'adresse à tous les acteurs importants de la région. Cette stratégie de dialogue et de médiation est aussi celle qui s'applique dans les discussions pour sauvegarder l'application de l'accord sur le nucléaire iranien. Le Liban, pays membre de la francophonie, et francophile, dispose d'un système politique unique en son genre. Or la crise politique actuelle est une nouvelle déstabilisation de celui-ci.

De plus, monsieur le ministre, le Liban est, dans la région, un pays dont la stabilité est essentielle. Au fil des conflits entre Israël, la Palestine et la Syrie, le Liban a toujours joué un rôle central dans l'accueil des réfugiés. C'est d'ailleurs le premier pays au monde par son ratio entre le nombre de réfugiés et le nombre d'habitants, avec 1,5 million de réfugiés pour 5,9 millions d'habitants. De l'équilibre politique, économique et social libanais dépend l'enjeu majeur du non-embrasement de la région.

Monsieur le ministre, pourriez-vous éclairer la représentation nationale en lui disant quelles seront les prochaines actions de la France pour soutenir le Liban dans cette crise politique ?

1 commentaire :

Le 24/11/2017 à 09:53, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Or la crise politique actuelle est une nouvelle déstabilisation de celui-ci."

Choisir entre l'Arabie Saoudite et l'Iran, franchement, c'est un peu le choix entre la peste et le choléra...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion