⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Jean-Paul Lecoq pour ce dossier

12 interventions trouvées.

Si ma grand-mère était là, elle aurait dit : « C'est l'hospice qui se moque de la charité ! ». L'intérêt supérieur de l'enfant, chers collègues siégeant de l'autre côté de l'hémicycle, vous l'avez oublié à plusieurs reprises ! Tant mieux si vous vous en souciez dorénavant !

Il n'est pas certain que cette réforme prenait en considération l'intérêt supérieur de l'enfant.

Par ailleurs, les maires des petites villes et des villages ont quasiment tous pour priorité la qualité de leur école maternelle, et le cas échéant de leur école primaire. Là où il y a peu, c'est au moins là qu'on investit. Il en va toujours ainsi. Dans toutes les mairies de France, on sait que la priorité, c'est l'éducation. Dès lors que cert...

Cette disposition est intéressante en ce qu'elle reconnaît le rôle déterminant de l'état de santé des enfants pour leur scolarité et leur formation. Plus les difficultés sont anticipées, mieux l'on pourra adapter la formation à la situation de l'enfant et garantir sa réussite. Vivant désormais dans ce qu'il est convenu d'appeler un désert médi...

On fixe une obligation qu'il sera sinon impossible, du moins très difficile de faire respecter. Au bout du compte, ce sont les parents qui, s'ils doivent présenter un certificat de visite médicale, se retrouveront en difficulté. Si l'établissement de ce certificat relève de l'école, c'est elle qui devra s'assurer de disposer d'un médecin pour f...

Évidemment, le groupe GDR apprécie la scolarisation obligatoire dès 3 ans. Une question reste cependant en suspens : celle du nombre d'élèves par classe – celui que vous jugez correct, acceptable. Un nombre maximal d'élèves par classe est fixé pour les autres niveaux. Pouvez-vous préciser vos intentions ? Nous vous demandons également de favor...

J'entends bien la volonté d'améliorer la coordination, mais la question, posée avec force, est celle de la scolarisation des enfants à partir de 2 ans, lorsque les parents le souhaitent. Cette possibilité de scolariser les enfants dès 2 ans doit en effet être maintenue et garantie, quelles que soient les dispositions du nouveau texte. Et pour c...

Cet amendement a pour objectif de sortir les maternelles privées du champ des nouvelles dépenses obligatoires des communes. Ses cosignataires soutiennent l'obligation d'instruction dès 3 ans. En effet, une scolarisation précoce et bien encadrée permet de résorber une partie des inégalités entre élèves dans leur capacité à réussir à l'école. Seu...

Ce n'est pas juste. Vous êtes députée, vous devez préférer le législatif à l'exécutif !

Comme d'autres ici, je suis issu de l'école de la République. L'article 1er, qui évoque la confiance, m'a fait mal. Mes instituteurs étaient encore appelés les hussards de la République. Très engagés, ils ne comptaient pas leurs heures et organisaient des activités le jeudi – je suis d'un temps où il n'y avait pas classe le jeudi !

Le soir, après la classe, ils nous aidaient à faire nos devoirs et organisaient des activités. Souvent, ils militaient dans les amicales laïques des villes et des villages. Ils étaient des militants engagés. À l'heure actuelle, ces mêmes enseignants seraient engagés en faveur de la défense de l'environnement, considérant qu'il s'agit d'un enje...

Je comprends bien que l'amendement apporte une précision. Néanmoins, il faudrait préciser aussi ce qu'on entend par le terme « respect », monsieur le ministre. Il arrive que des personnes se sentent agressées alors qu'on leur parle avec respect. En ce moment, monsieur le ministre, je vous parle avec respect, et vous ne vous sentez pas agressé, ...