⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Mathilde Panot pour ce dossier

5 interventions trouvées.

Le débat sur la transition écologique doit commencer par un principe fondamental, incontestable au point où les études scientifiques sont parvenues : il faut restructurer profondément notre organisation économique et sociale si nous ne voulons pas disparaître ou connaître une période de chaos et de barbarie sans nom. Face à cela, deux postures...

Ils considèrent qu'il est possible de mener une politique de transition écologique tout en maintenant un mode d'organisation économique fondée sur la création et l'accumulation illimitées de richesses. Les tenants de cette politique prétendument verte pensent même que de nouveaux secteurs d'accumulation pourraient, comme par magie, attirer les...

L'obsession de l'argent et des biens de consommation nous a menés là où nous sommes. Nous ne sortirons certainement pas de ce problème immense en nous laissant guider par la même lumière sombre et destructrice. Le parti de la majorité, ainsi que ceux qui essaient de lui courir après à grand renfort d'écologie de marché et de libre entreprise, ...

Quant à nous, nous savons qu'il faut rompre avec l'organisation sociale et économique actuelle. Nous sommes, monsieur le ministre, sur une autre rive que la vôtre. Nous luttons pour une tout autre écologie, l'écologie des gens, l'écologie populaire et massive, qui terrasse à la fois l'exploitation sociale et la destruction de nos milieux de vie...

Pour obtenir les congés payés, il a fallu des grèves massives, afin de rappeler aux patrons que la production n'était rien sans l'ouvrier. Je terminerai mon propos en vous donnant quelques pistes de l'écologie populaire. Pour obtenir la réduction des gaz à effet de serre, il faut juger ceux qui collaborent à la destruction présente de l'espèce...