⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Michèle Victory pour ce dossier

42 interventions trouvées.

L'accord intervenu en CMP entre les sénateurs et les députés de la majorité, en plein accord avec le Gouvernement, ne nous convient toujours pas. Il résulte de la nécessité évidente d'aller vite afin que les décisions prises à l'issue de ce vote puissent s'appliquer à la rentrée 2019. Ce texte, qui affiche l'obligation de la scolarité à 3 ans ...

nous en resterons au stade de symbole devenu gadget, ne répondant en rien à la crise que connaît le monde de l'éducation. Car c'est aux enseignants qu'il faudrait donner des gages de confiance ! Les députés du groupe Socialistes et apparentés voteront donc cette motion de rejet.

Vous avez raison : pour avancer vraiment sur la question de l'apprentissage des langues vivantes, des politiques de projet sont nécessaires qui permettent à toutes les écoles de se développer en ce sens. Je ne vais pas revenir longuement sur la meilleure manière de développer ses compétences linguistiques. Avec cet amendement, le groupe Sociali...

L'article détricote une partie de la loi Fioraso de 2013, qui a créé un conseil académique au sein des universités. Il regroupe les membres de la commission de la recherche et de la commission de la formation et de la vie universitaire. Lorsqu'il siège en formation restreinte, il ne comprend que des enseignants, des chercheurs et des personnels...

Je rejoins les propos de M. Vigier. Le groupe Socialistes et apparentés soutient l'amendement de Mme Petit. Au moment où nous parlons de l'école du socle, qui modifie l'articulation entre l'élémentaire, le primaire et le collège, la fonction de directeur d'école mérite un statut. Si celui-ci n'est pas prêt, nous devons y retravailler, car nous ...

Les acteurs du monde éducatif des différentes régions, et notamment de la région Auvergne-Rhône-Alpes, où je suis élue, sont inquiets. C'est une très grande région : entre Moulins et Die, ou entre Annecy et Aurillac, il y a quelques centaines de kilomètres. Les personnels de l'éducation nationale s'interrogent sur les entités académiques issues...

Nous en sommes tous d'accord, l'apprentissage d'une langue ne rend pas plus difficile celui d'une autre. Toutefois, j'aurais aimé que nos collègues siégeant de l'autre côté de l'hémicycle fassent preuve d'une sensibilité équivalente au sujet de l'enseignement de la langue arabe,

De très nombreux jeunes sont concernés. Il importe qu'ils puissent comprendre leurs racines, ce qui leur permet de se retourner vers ce qu'ils ont été et ce qu'ils seront. Il me semble qu'il y a deux poids et deux mesures. C'est un peu dommage.

Le sujet mérite quand même que nous nous y arrêtions un peu. Vous avez justifié le changement de dénomination des ESPE, appelés à devenir les INSPE, au nom du principe d'homogénéité des fondamentaux que les enseignants doivent inculquer à leurs élèves, ce qui est censé donner une valeur ajoutée au contenu des formations. Je vous l'ai déjà dit,...

Je remercie le président de la commission de nous donner l'occasion de revenir sur cette question. M. Ciotti fait mine d'oublier comment les choses se sont passées, mais ce n'est pas grave. Nous allons donc revenir sur ce vote, sur lequel nous avons d'ailleurs beaucoup échangé, et que l'on ne peut résumer à la question de la place des symboles...

Les débats s'accélèrent, tant mieux, mais j'aimerais quand même défendre comme il convient cet amendement relatif à la laïcité. Si nous ne sommes capables de former ni les enseignants, ni les personnels éducatifs, ni encore les élèves appelés à devenir des citoyens, nous aurons manqué quelque chose dans le combat pour la promotion de la laïcit...

… comme le drapeau, La Marseillaise, etc. C'est là une vision étroite, qui consiste à se donner bonne conscience, et c'est finalement un manque d'ambition quant au sens même de la pédagogie et de ses objectifs. Je vais me répéter encore une fois : pour que ces symboles qui, pour vous, ont un sens immédiat, produisent plus de vivre-ensemble mal...

… contrairement à ce qui a été dit lundi, et qui était vraiment désagréable à entendre. Nous souhaitons que nos salles de classe reflètent le travail d'appropriation des idées et des symboles que les enseignants savent nourrir plutôt que votre quasi-fétichisme sur cette question.

Je suis heureuse que vous nous donniez l'occasion d'en reparler. Nous sommes tous attachés aux valeurs de notre République mais les façons de penser l'utilité de ces symboles diffèrent.

J'aimerais obtenir une précision sur la façon dont sera gérée la période transitoire pour les directeurs actuels, dont les mandats ont expiré en janvier.

Comme viennent de le dire nos deux collègues, face à la pénurie d'enseignants et aux énormes problèmes de recrutement qui se posent actuellement, le texte prévoit de constituer un vivier censé remplacer progressivement les EAP _ étudiants apprentis professeurs _, en mettant en place un nouveau système dont on ne sait pas encore vraiment comment...

Je ne m'opposerai pas à cette mesure, même si je n'y vois pas une véritable avancée sociale. Je ne suis plus toute jeune mais, lorsque j'étudiais à l'université, nous avions les MISE _ maîtres d'internat, surveillants d'externat _, payés au SMIC pour suivre des études et éventuellement passer les concours de l'éducation. Ce dispositif permettai...

Il serait préférable de parler des handicaps plutôt que du handicap, car les AESH doivent gérer des handicaps qui n'ont rien à voir les uns avec les autres. On n'imagine pas la difficulté pour les jeunes concernés et les personnes qui sont confrontés à des situations très différentes et impossibles à gérer. J'ai noté une petite contradiction d...

Les intentions sont louables, mais elles ne sont pas à la mesure des difficultés sur le terrain qui sont bien plus grandes. Le PPS est bienvenu, mais les personnels sont-ils capables de prendre en charge les difficultés ? Le passage de structures spécialisées vers l'école est vraiment compliqué. Plutôt que de multiplier les structures, il sera...

Les troubles « dys » sont peut-être encore plus difficiles à prendre en considération que le handicap ou les handicaps. Pour avoir enseigné en collège et au lycée, je peux vous dire que la situation est devenue explosive et très embêtante, car les difficultés liées aux troubles « dys » concernent un grand nombre d'élèves, six à sept sur une cla...