Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Marie Sermier
Question N° 21832 au Ministère de l'europe


Question soumise le 23 juillet 2019

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

M. Jean-Marie Sermier interroge M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur le partenariat nouveau à mettre en œuvre avec les alliés, les États-Unis. Les 28 et 29 juin 2019, le G20 se tenait à Osaka. Il a réuni les principales puissances mondiales. Cela a été l'occasion d'aborder des sujets concernant le réchauffement climatique et l'Organisation mondiale du commerce. Au cours de ces discussions, les États-Unis ont affirmé à plusieurs reprises la singularité de leurs positions. Ils ont réaffirmé leur position de non adhésion aux accords de Paris, qui ont pourtant été ratifiés par les 19 autres pays. Concernant le projet de réforme de l'Organisation mondiale du commerce, ils ont fait valoir des réserves. Dans ce contexte, il souhaiterait savoir comment la France prendra en compte la position des États-Unis, première puissance mondiale.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

1 commentaire :

Le 25/07/2019 à 08:54, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Ne pourrait-on pas imaginer un embargo commercial sur les produits américains ou chinois qui sont responsables de la pollution climatique ? Ne pourrait-on pas imaginer une fréquence de vol maximale vers certaines destinations, au-delà de laquelle le trafic aérien serait interdit ? (Par exemple pas plus de 3 vols par jour vers New York, Los Angeles, ou Pékin).

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion