Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Le Pen
Question N° 27140 au Ministère des solidarités


Question soumise le 3 mars 2020

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

Mme Marine Le Pen interroge M. le ministre des solidarités et de la santé sur la commande de masques réalisée par le Gouvernement pour faire face aux risques sanitaires liés au virus Covid19. Elle souhaite savoir combien de millions de masques ont été commandés, de quel type, auprès de quelles entreprises, à quel prix et quels sont les délais de livraison. Elle souhaite également connaitre le plan de distribution de ces masques.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

5 commentaires :

Le 31/03/2020 à 12:03, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Pour sortir du confinement rapidement, il faut que chaque Français, même les enfants, puissent (et ils le devront) porter un masque, en toute occasion, et aient également un gel hydro-alcoolique à disposition.

Pour les masques, le masque chirurgical est le plus économique, puisqu'il coûte 15 centimes, mais il faut le changer toutes les trois heures. 15 centimes est le coût de consommation, donc on peut estimer le coût de production à 5 centimes

Le masque FFP2 a un durée de vie plus longue, de 8 heures, mais il coûte 20 euros (prix de consommation). Donc le masque chirurgical présente le meilleur rapport qualité-prix.

Nous sommes 67 millions d'habitants. Si on enlève deux millions de bébés et de très jeunes enfants qui ne sortent pas de chez eux, cela fait 65 millions de Français à couvrir quotidiennement d'un masque, à raison de 2 ou 3 masques chirurgicaux par jour.

Donc, pour 2 masques par jour, cela donne : 65 millions x 2 = 130 millions de masques par jour. Pour 10 jours, cela fait 1 milliards 300 millions, et pour 30 jours cela fait 3 milliards 900 millions de masques par mois.

A 5 centimes le masque, cela fait 15 milliards de centimes + 4500 millions de centimes = 19 milliards 500 millions de centimes, soit 195 millions d'euros par mois, ce qui est très peu pour le budget de la nation et pour faire repartir l'économie.

A cela il faut ajouter le prix des gels hydroalcooliques.

L'avantage des masques pour tous est de sortir du confinement rapidement. Le port du masque et l'usage fréquent du gel hydroalcoolique reviennent à créer un confinement extérieur, l'identique du confinement intérieur, qui est contre-productif.

Bien sûr, les usines pour créer ces masques en de telles quantité n'existent pas en France, il convient alors pour l'Etat de s'approprier quelques hangars désaffectés, et de créer ex nihilo les chaines de production nécessaires pour la création des masques vitaux pour l'économie et la société française. Et faire la même chose pour les gels hydroalcooliques.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 01/04/2020 à 10:55, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Sortir du confinement sans imposer le masque même aux enfants dans les écoles, sans imposer le masque à ceux qui vont travailler, puis pendant le travail, et également à ceux qui se sont sortis de cette maladie, car qui sait s'ils ne peuvent pas rechuter, c'est donner toutes ces chances à la pandémie de revenir. Et la France n'aura pas les ressources financières de supporter un deuxième confinement. Quand on regarde les images venant de Chine ou de Corée du sud, tout le monde a son masque, et ils ne font pas ou plus de confinement. La France doit faire de même sous peine de catastrophe définitive.

Pour ce qui est de la production de masque, je pense qu'il faut faire ça plutôt de manière européenne. Puisque l'Europe est indiscutablement la voie de l'avenir, les usines à masque doivent se faire de manière européenne et solidaire.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 03/04/2020 à 16:28, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Je ne comprends pas : monsieur Macron nous dit qu'on est en guerre... Or, pendant la guerre de 14-18 par exemple, on ne faisait pas beaucoup de difficultés pour créer des usines à bombes, des usines de fusils, de munitions, de chars à la fin. On n'attendait pas de faire un marché avec une entreprise privée pour ce faire. Là on est dans le même cas : il est incompréhensible que le marché des masques passe obligatoirement par des entreprises privées : l'État doit créer les grandes structures ex nihilo pour faire les masques par milliards, et quand la crise sera passée ces structures seront démontées. Si le secteur privé se plaint de cette concurrence déloyale mais inévitable, il sera indemnisé, c'est cela qu'il faut faire, et tant que Monsieur Macron ne fera pas ça il ne pourra pas être décrit comme celui qui a tout fait pour en finir avec la maladie et pour assurer la sécurité sanitaire de ses concitoyens.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 03/04/2020 à 17:32, Busidan a dit :

Avatar par défaut

S'il vous plait au lieu de rentrer dans des discussions sans fin, épaulez le Professeur Rahout et tous les médecins qui s'évertuent à démontrer qu'il y a une solution pour sauver des vies en mettant à leur portée un produit peu coûteux, efficace et pas plus dangereux que le Doliprane. A partir de combien de morts le gouvernement l'autorisera ? Trop d'intérêts particuliers sont en train de décimer les français. Luttez contre ceux qui s'opposent aux soins possibles!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 04/04/2020 à 08:50, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Si la chloroquine fonctionnait, il n'y aurait pas tant de morts partout dans le monde, car elle est déjà utilisée dans les hôpitaux . Les tests sont déjà faits à grande échelle, et ils sont décevants. Seuls les masques et le gel sont utiles, et le déconfinement sera raté s'ils ne sont pas en quantité suffisante.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion