Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Raphaël Schellenberger
Question N° 2428 au Secrétariat d'état aux anciens combattants


Question soumise le 25 octobre 2022

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

M. Raphaël Schellenberger attire l'attention de M. le ministre des armées sur l'octroi d'une aide financière aux orphelins dont les parents, « Malgré Nous » d'Alsace-Moselle, ont été enrôlés de force dans la Wehrmacht. Le décret n° 2004-751 du 27 juillet 2004 instituant une aide financière en reconnaissance des souffrances endurées par les orphelins dont les parents ont été victimes d'actes de barbarie durant la Deuxième Guerre mondiale ne permet pas, en l'état actuel, d'instaurer des mesures de réparation à l'égard des enfants orphelins de parents « Malgré Nous » morts pendant la Deuxième Guerre mondiale. Le 8 mai 2010, lors de la commémoration du 65ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945, le Président de la République Nicolas Sarkozy avait exprimé, à Colmar, le soutien de la Nation à l'égard de cette souffrance si longtemps tue, « qui a laissé dans le cœur de chaque Alsacien et de chaque Mosellan une profonde et secrète blessure dont la douleur n'est pas éteinte », soulignant ce jour « que le destin tragique de ces hommes fait partie de notre histoire nationale, de notre mémoire collective et que leur douleur mérite la compréhension et le respect. La compréhension et le respect que l'on doit à ceux auxquels nous lie le sentiment profond d'appartenir à une même nation fraternelle qui a partagé tant d'épreuves ». Ces plus de 130 000 hommes, dont 30 000 perdirent la vie au combat et 10 000 restèrent portés disparus, furent les victimes d'un crime de guerre. Il lui demande donc quelles dispositions le Gouvernement entend prendre afin d'intégrer les orphelins de ces incorporés de force au champ couvert par le décret du 27 juillet 2004 et selon quel calendrier de mise en œuvre.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

1 commentaire :

Le 12/11/2022 à 11:15, ROMANN Roland a dit :

Avatar par défaut

cette question est d'une importance primordiale pour les Alsaciens et Mosselans cela n'a jamais ete evoquees ni elucidees Ma maman aujourdhui agee de 98 ans en a souffert dans sa jeunesse on la envoye a SCHIRMECK (struhoff) elle ne voulait pas chanter en Allemand le chant national Allemand La meme question se pose pour les appeles du contingent qui ont fait leur servive militare en Allemagne peut etre auront nous une reponse concrete un jour

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion