⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° CF486C (Irrecevable)

(6 amendements identiques : CF369C CF598C CF445C CF441C CF240C CF366C )

Publié le 16 octobre 2020 par : M. Pupponi, M. Charles de Courson, M. Simian.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Texte de loi N° 3360

Après l'article 56(C)

Cet amendement a été déclaré irrecevable après diffusion en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale.

Exposé sommaire :

Cet amendement vise à revenir sur la diminution de l’abattement du FIP Corse et maintenir ce taux à 38%, afin de soutenir l’économie locale.

Le FIP Corse est un fonds d'investissement de proximité qui investit dans les PME corses. Il a pour but de favoriser le développement de jeunes entreprises à fort potentiel économique et ainsi contribuer au développement de la région.

A l’heure où l’économie de la Corse est particulièrement impactée par la crise du Covid-19, l’abattement fiscal du FIP Corse permettra de soutenir l’économie locale, et plus particulièrement le secteur touristique.

En effet, l’hôtellerie, par exemple, a été particulièrement impactée par la baisse des flux touristiques. Les établissements fortement endettés, les nouveaux établissements et les reprise-acquisitions récentes sont les plus en difficulté :

- La mesure de report de 6 mois d’échéances a permis de passer la période mars à août mais ces reports seront une charge future supplémentaire

- Les PGE accordé sont également un report d’échéances sur une durée courte de 5 ans maximum.

Les mesures d’aide sociale y compris les annulations de charges ont permis d’atténuer les pertes mais de manière non significative car la période visée reste une pré-période saisonnière où les embauches ont été principalement retardées.

Les établissements travaillant avec des groupes par définition sur les mois concernés ont connu une annulation massive alors que les carnets de commande étaient exceptionnels dès janvier. En effet, pour qu’un groupe soit constitué, un nombre minimum est requis et les personnes âgées, sujets à risques, ont annulé leurs vacances.

La fin de l’année rythmée habituellement par des congrès, manifestations culturelles et déplacements familiaux pour la Toussaint et Noël s’annonce, elle aussi, difficile.

C’est pourquoi cet amendement propose de revenir sur la mesure de rabot sur l’abattement fiscal lié au FIP corse applicable cette année. Le différentiel de 13 % permettra de réalimenter les fonds gérés et de réorienter ces flux sur l’ensemble des activités touristiques. Cette mesure est plutôt neutre sur le budget national (8 % sur 40 M€ espéré soit 3,2 M€)

Enfin, il est à noter que cette diminution de l’abattement fiscal prévue pour cette année va à contre-courant de la dynamique nationale, puisqu’en même temps, les FIP nationaux passent de 18% à 25 %.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion