⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Évolution du logement de l'aménagement et du numérique — Texte n° 971

Amendement N° 1834 (Rejeté)

(2 amendements identiques : 446 2732 )

Publié le 31 mai 2018 par : M. Falorni, Mme Dubié, Mme Pinel.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Le IV de l'article L. 441‑2‑3 du code de la construction et de l'habitation est ainsi rédigé :

« IV. – Lorsque la commission de médiation est saisie d'une demande de logement dans les conditions prévues au II et qu'elle estime que le demandeur est prioritaire mais qu'une offre de logement n'est pas adaptée, elle peut proposer au demandeur un accueil dans une structure d'hébergement, un établissement ou un logement de transition, un logement-foyer ou une résidence hôtelière à vocation sociale. En cas d'acceptation par le demandeur, la commission de médiation transmet au représentant de l'État dans le département cette demande pour qu'une offre lui soit proposée. »

Exposé sommaire :

Lorsque la commission de médiation considère que la situation d'un requérant ne lui permet pas d'envisager l'accès au logement, elle peut réorienter sa demande vers les dispositifs d'hébergement ou de logement accompagné qui lu paraissent plus adaptés. A l'heure actuelle, cette requalification de la demande s'effectue sans l'accord du ménage.

Afin d'encadrer cette pratique, le présent amendement vise à soumettre la réorientation vers d'autres solutions à l'acceptation du demandeur.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion