⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Clémentine Autain pour ce dossier

6 interventions trouvées.

Chers collègues du groupe Les Républicains, vous avez décidément le sens des priorités ! Vous vous lancez aujourd'hui dans une sorte de concours Lépine des idées d'extrême droite. En pleine crise sanitaire et sociale, alors que nous était communiqué hier le sordide décompte de 35 000 licenciements en trois mois et que nous comptons désormais p...

… les Républicains nous réunissent dans cet hémicycle pour dérouler à nouveau le tapis rouge au Rassemblement national et pour piétiner ce qui reste de droits pour les plus précaires.

Le moment a dû leur sembler opportun pour venir à la rescousse de Mme Pécresse, déboutée à deux reprises par la justice administrative après avoir voulu faire de cette mesure antisociale un symbole de sa présidence de la région Île-de-France. Au sein du conseil régional, je me souviens, la proposition d'exclure les étrangers bénéficiaires de l...

Si vous avez écouté mon intervention dans la discussion générale, vous ne serez pas étonnés de voir que nous déposons un amendement tendant à ce que cette proposition de loi soit tout simplement supprimée. Je m'adresse assez solennellement à nos collègues du groupe LR parce que je crois que le climat actuel…

J'entends, je vois physiquement la détermination, voire l'acharnement, du groupe LR. En ce moment de crise et de grande récession sociale qui va accroître le nombre de gens dans la précarité et la misère, votre priorité est de vous attaquer aux plus vulnérables parmi les pauvres et parmi les précaires. C'est votre obsession, votre priorité. Au...

Voilà le vrai débat de fond que nous avons entre nous. Plus qu'aucune autre, votre proposition de loi nous met en colère parce qu'elle atteint vraiment le socle de ce qui devrait nous réunir en tant que républicains.