⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Clémentine Autain

, députée LFI de la 11ème circonscription de Seine-Saint-Denis

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Informations

Contact

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

ProposésSignés
2720Total13630
4adoptés142
375rejetés7528
15tombés427
71retirés575
192non soutenus1156
242irrecevables1783
1821en attente2019

Suivre l'activité de la députée

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS
Flux rss
sur mon site

Champ lexical (sur 12 mois)

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Tous ses rapports

Ses dernières propositions de loi

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Toutes ses questions orales

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Historique des fonctions et mandats

Derniers commentaires concernant les travaux de Clémentine Autain Flux rss

Renforcement du droit à l'avortement - Suite à ses propos du 08/10/2020, Laïc1 a dit le 16/10/2020 :

Avatar par défaut

Pas du tout, il s'agit d'aider la femme qui veut garder son bébé à le faire contre les pressions familiales ou professionnelles. Ne me dites pas que vous êtes pour un certain patronat qui fait pression sur certaines femmes pour qu'elles n'aient pas d'enfants, afin qu'elles soient plus opérationne...

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Renforcement du droit à l'avortement - Suite à ses propos du 08/10/2020, Laïc1 a dit le 16/10/2020 :

Avatar par défaut

Mais, de toute façon, qu'elle reconnaisse ou non sa situation de détresse, peu importe, puisque la loi refuse de prendre en compte la détresse. Où est dans ces conditions la protection de la femme qui voudrait pourtant garder son enfant et qui ne le peut néanmoins pas du fait des insidieuses pres...

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Voir les 41 commentaires