26 juillet 2018

Proposition de résolution N° 1178

en application de Article 34-1 de la Constitution relative à la reconnaissance du génocide tsigane

écrite par François-Michel Lambert
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

cosignée par Pierre DharrévillePaul Molac
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Mesdames, Messieurs, Depuis la fin du XIXème siècle, les « Tsiganes allemands, majoritairement sédentaires, étaient devenus l'objet de toutes les attentions de ceux qui dénonçaient le « fléau tsigane » (anthropologues, linguistes, folkloristes) et notamment des services de polices qui entreprirent de les recenser et de les mettre sous étroite surveillance.

Ces mesures n'avaient qu'un seul objectif : marginaliser toujours plus les Tsiganes » comme l'a souligné l'historienne Marie-Christine Hubert.

Sous le régime nazi, le sort des tsiganes s'est considérablement aggravé avec une soumission aux travaux forcés et à l'enfermement dans différents camps de concentration dont ceux d'Auschwitz-Birkenau, de Buchenwald et de Sachsenhausen.

Cette assignation forcée, au travail et à l'enfermement géographique entraîna un mouvement massif de population avec, pour le seul camp d'Auschwitz, l'incarcération de 23 000 d'entre eux et la mort pour 1 700 d'entre eux, sitôt...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de résolution.

Inscription
ou
Connexion