⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

28 février 2018

Rapport N° 682

de la Commission des affaires sociales sur la proposition de loi de M. Pierre Dharréville et plusieurs de ses collègues pour une reconnaissance sociale des aidants (589).

écrit par Pierre Dharréville rapporteur pour la Commission des affaires sociales
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

La présente proposition de loi pour une reconnaissance sociale des aidants est le fruit des travaux menés par le rapporteur dans le cadre de la mission flash sur les aidants familiaux, qui a fait l'objet d'une communication devant la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale le mardi 23 janvier 2018. Ces travaux ont permis de mettre l'accent sur le travail considérable et remarquable qu'effectuent au quotidien les plus de 8 millions de proches aidants.

Ces derniers apportent une aide régulière et fréquente, dans un cadre non professionnel, à une personne en situation de handicap ou une personne âgée dépendante.

Le soutien à l'autonomie repose ainsi largement sur les épaules des personnes aidantes, qui fournissent un travail gratuit et informel venant au mieux en complément, au pire en palliatif, d'une réponse publique qui n'est pas à la hauteur.

C'est en effet aux pouvoirs publics qu'il incombe au premier chef de répondre aux enjeux de la perte d'auton...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

1 commentaire :

Le 20/12/2018 à 17:42, Annie NOEL a dit :

Avatar par défaut

Monsieur le Député, je ne m'intéresse que très peu à la politique, mais je viens de vous entendre à l'Assemblée Nationale, j'ai été très impressionnée par votre discours très bien détaillé.

Vous avez annoncé ce que je voulais entendre et vous l'avez fait.

Je suis retraitée, vous pensez bien que tout ce que nous entendons, nous ne le comprenons pas.

Les décisions changent constamment et nous perturbent.

Avec tout mon respect, merci Monsieur le Député.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion