Intervention de Martine Wonner

Séance en hémicycle du mardi 6 février 2018 à 15h00
Renforcement du dialogue social — Motion de rejet préalable

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMartine Wonner :

Vous ne serez pas étonné d'apprendre que je pense exactement l'inverse. Je sais que ce texte est une réponse à la modernisation du marché du travail et qu'il mobilise tous les membres de l'entreprise – patrons de TPE et de PME, salariés, représentants du personnel, syndicalistes.

Mais il ne s'agit ni de vous ni de moi : ce texte va au-delà des considérations individuelles. Il s'attache avec force au renforcement de la liberté de tous les acteurs de l'entreprise. Ce projet avait été annoncé lors de la campagne présidentielle, porté pendant la campagne des législatives, habilité par le Parlement, discuté très largement avec les partenaires sociaux, présenté aux Français et plébiscité notamment par nos partenaires européens. Ces mesures étaient non seulement prévues, elles étaient surtout attendues. La France et ses parlementaires étaient regardés, scrutés, attendus. Par ce projet, nous avons tous répondu présent.

Cher Pierre Dharréville, si je rappelle ces éléments, c'est avant tout pour dire que ces mesures sont déjà entrées en vigueur, ont déjà libéré de nombreuses initiatives…

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion