Intervention de Jean-Paul Lecoq

Séance en hémicycle du lundi 16 avril 2018 à 21h30
Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie — Motion de rejet préalable

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

Nous sommes des communistes traditionnels, nous combattons pour la paix !

10 commentaires :

Le 21/04/2018 à 12:32, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Vous croyez que vous aurez la paix en abolissant tout contrôle des populations aux frontières ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 23/04/2018 à 04:11, Stéphane Thomas (Prolétaire) a dit :

avatar

On peut contrôler les populations pour assurer leur sécurité sans contrôler précisément sur la ligne arbitraire que constitue une frontière. Ne sacrifions pas notre droit à la libre circulation à cause de la peur de perdre notre identité. Une identité qui dépasse largement les concepts d’origine géographique et d’orientation religieuse. Une identité bien plus profonde et inaltérable que ce que peuvent imaginer les nationalistes apeurés.

L’identité française ce sont la philosophie des Lumières, les droits de l’Homme et du citoyen, le rôle de terre d’asile et de protection des peuples opprimés.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 23/04/2018 à 10:46, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Les personnes qui sont le plus favorables à la libre circulation des personnes, des migrants, sont aussi celles qui sont les plus opposées à la libre circulation des marchandises, au capitalisme libre-échangiste, bizarre, non ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 24/04/2018 à 08:35, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Esprit de clocher, quand tu nous tiens !

Oui, Laïc, il existe des personnes qui privilégient la liberté des êtres humains sur celle du profit.

Il en existe aussi qui privilégient la sécurité des êtres humains sur celle du pognon.

Vous pensez sans doute que les entrepreneurs sont plus utiles à la société que les traîne misère ? Ce sont pourtant les mêmes humains... A quelques années près, à quelques générosités près, des Steve Jobs et Marie Curie et des milliers d'étrangers heureusement accueillis ailleurs que chez eux seraient restés inconnus, morts avant d'avoir vécu et avant d'avoir apporté leur pierre à l'histoire.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 24/04/2018 à 08:39, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Il en existe aussi qui privilégient la sécurité des êtres humains sur celle du pognon. "

Vous allez privilégier la sécurité en abolissant tout contrôle aux frontières ? Et puis c'est toujours pratique de laisser s'installer les "traîne misères" chez les "autres" (à l'intérieur du même pays) plutôt que chez soit, tout en tentant de culpabiliser les "autres" de ne pas les accepter.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 24/04/2018 à 17:52, chb17 a dit :

Avatar par défaut

@ Laïc

Nos armées de libération ont eu besoin de chair à canon, qu'on a brutalement piochée dans les colonies. Et puis nos entreprises ont eu besoin de main d'oeuvre il y a 30 et 50 ans pour reconstruire, fabriquer, équiper : alors des étrangers ont été sollicités voire arrachés à leurs pays d'origine. N'a-t-on pas pris à leurs familles des gamins chargés de repeupler nos zones rurales désertifiées ?

Bon, on n'en veut plus puisque c'est "La Crise" et que la production est délocalisée en contrées plus favorables aux profits financiers ; sauf des médecins et qques ingés déjà formés (gratis donc) qu'on subtilise aux pays d'origine.

Haro sur l'étranger, alors. Mais on remarque que des français aussi sont surnuméraires, depuis les salariés kleenex jusqu'aux chômeurs, RSA, handicapés, fonctionnaires, vieux, enfants sans avenir... Aussi doit-on se demander si la sécurité n'est pas plus souvent et plus gravement menacée par le capitalisme voyou que par quelques centaines de milliers de pauvres hères pris comme bouc émissaires. 50 milliards qui partent en paradis fiscaux, c'est plus grave pour la cohésion et le bien-être de la République qu'un million d'allogènes qui utilisent (et financent!) la Sécu. Le contrôle aux frontières et les reconduites au pays d'origine sont plus une posture politique (coûteuse) qu'une garantie de sécurité !

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 25/04/2018 à 10:15, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

L'important est de ne pas faire venir inconsidérément des personnes qui ne pourront pas s'intégrer, faute de logement, faute de qualification, faute de travail, faute également de volonté de s'intégrer. Vous ne ferez que déplacer les problèmes. Ils sont malheureux dans leur pays d'origine ? Ils seront maintenant malheureux chez nous, plus les problèmes de mixité culturelle avec les populations locales contre lesquels l’État entend ne rien faire.

Vous voulez des travailleurs à bas prix, taillables et corvéables à merci, réinventer l'esclavage moderne, avec des travailleurs prêts à accepter toutes les tâches ingrates sans se plaindre, parce qu'ils sont prêts à tout pour avoir un peu d'argent et en envoyer dans leur pays d'origine ? Alors faites la promotion de l'immigration clandestine, faites l'apologie de la liberté d'aller et venir, faites nous pleurer sur les droits humains bafoués, vous ne ferez que la promotion du capitalisme sauvage et de l'exploitation de l'homme par l'homme, en dehors de toute justice, ce que vous entendez combattre en en faisant surtout la promotion par des voies détournées.

Au fait, en Syrie, les droits humains sont bafoués par votre protégé Bachar El Assad, on n'entend guère de votre part une condamnation ferme et sans équivoque de ses agissements criminels. Une condamnation de la violation des droits humains à géométrie variable de votre part ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 25/04/2018 à 21:41, Stéphane Thomas (Prolétaire) a dit :

avatar

@Laïc1 : Nous ne faisons pas venir ces personnes, elles viennent d’elles-mêmes. Elles sont souvent entraînés dans cette « aventure » par des mafieux qui leur font miroiter le paradis pour leur extorquer tout l’argent qu’il leur reste. On peut le prendre comme on veut : ses personnes arrivent à nos frontières que nous le voulions ou non. La France est même parfois peu regardante sur les méthodes des différentes polices des pays dont sont originaires les migrants, tant qu’ils « bloquent » ces migrants efficacement… L’UE pourrait faire un couloir humanitaire de la Syrie jusqu’à Paris et rapatrier tous les gens qui veulent échapper à la guerre ou à la misère… Mais ce n’est pas du tout ce qui se passe. Même en étant pas spécialement aidant envers eux, c’est tellement « la merde » là-bas, que rien ne pourra les dissuader de partir, même dans les pires conditions.

Si tu prends l’exemple d’un bateau d’érythréens qui traverse la Méditerranée, trois fins possibles :

 - tu les accueilles et tu les intègres (solution difficile mais juste)

 - tu les renvois chez eux, ils risquent la peine de mort juste pour avoir tenté de fuir le pays (solution facile)

 - tu coules le bateau avec ses passagers (solution facile aussi)

>Vous voulez des travailleurs à bas prix, taillables et corvéables à merci, réinventer l'esclavage moderne

Moi non. Et c’est bien pour ça qu’il faut régulariser un maximum de ces étrangers, sinon ils ne peuvent que travailler au noir !

>parce qu'ils sont prêts à tout pour avoir un peu d'argent et en envoyer dans leur pays d'origine ?

Oui, la grande majorité d’entre-eux veut travailler (et pas profiter de nos alloc’ comme le pensent les nationalistes…). Donc donnons leur des titres de séjour, qu’ils puisse jouir des mêmes droits que les français et ainsi pas leur faire de la concurrence déloyale (avec perte de recette pour l’État) en travaillant illégalement.

Au risque de choquer, je pense qu’il y aurait pas aujourd’hui autant de roumains coupables de vol si l’UE n’avait pas interdit l’accès du marché du travail à ceux-là, pourtant ressortissants d’un pays membre… Il n’y a plus cette restriction (ou alors ça a été assoupli seulement) mais ça a fait du mal à notre société.

Certains patrons sont bien contents du système actuel, de pouvoir employer des gens au black, qui plus est des gens manipulables (chantage à la dénonciation du séjour illégal).

Pour Bachar El Assad ça se joue au niveau mondial… À part mener, avec ses alliés, une opération ponctuelle comme le bombardement du laboratoire de chimie Syrien, qu’est-ce la France pourrait faire de plus ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 26/04/2018 à 08:59, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Donc donnons leur des titres de séjour, qu’ils puisse jouir des mêmes droits que les français et ainsi pas leur faire de la concurrence déloyale (avec perte de recette pour l’État) en travaillant illégalement. "

Du temps où je participais aux réunions syndicales d'un syndicat connu, un assistant social avait fait remarquer, lors d'une réunion syndicale, qu'il s'occupait d'un ex sans papier qui, tant qu'il n'avait pas eu de papiers, avait trouvé facilement du travail sur les chantiers (on appréciera en passant l'efficacité de l'inspection du travail...), mais que, à partir du moment où il avait été régularisé, n'avait plus trouvé de travail, car sa nouvelle situation administrative revenait trop chère aux entreprises du bâtiment qui l'avaient employé auparavant.

Car la légalité coûte cher, et il est plus avantageux financièrement d'exploiter la misère humaine que de promouvoir l'égalité en droit. Je le regrette certes, mais la réalité est là. Le communisme est totalement utopique en ce qu'il ne connaît pas la nature humaine, et qu'il prend ses fantasmes utopiques pour la réalité.

Ainsi, si vous régularisez les sans papiers, certes ils ne feront plus de concurrence déloyale aux travailleurs français, mais alors ils seront au chômage ils vivront la précarité et l'exclusion, ce qu'ils vivaient déjà dans leur pays d'origine et, finalement, à quoi bon alors venir en France si c'est pour trouver équivalent ou pire que chez soi ?

Et s'ils restent à l'état de sans papiers, alors ils vivent dans des conditions d'exploitation indignes du genre humain et de la patrie des droits de l'homme.

Donc dans les deux cas tout est négatif, l'immigration clandestine est la pire des choses, et il convient à un État moderne et responsable, soucieux des droits de l'homme, d'y mettre fin par tous les moyens et avec la plus grande efficacité possible.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 27/04/2018 à 02:43, chb17 a dit :

Avatar par défaut

La nature humaine, Laïc, doit être modérée dans ses mauvais excès : par la loi.

Ainsi serait-il utile de revenir à l'interdiction des "travailleurs détachés" qui, parce qu'ils coûtent à peine plus qu'un travailleur au noir, font une concurrence déloyale aux salariés / chômeurs. Et ce n'est pas de leur fait, évidemment, si des chauffeurs de l'UE de l'est rapportent plus aux patrons multinationaux : ils seraient heureux de rapporter à la maison un salaire de 2000 euros plutôt que 340.

Droits humains bafoués en Syrie ? Oui, c'est d'ailleurs le pays le plus détruit depuis l'Irak et la Libye ! Des enjeux énergétiques (dont gazoducs) et financiers ont conduit depuis 5 ou 6 ans la "coalition du bien" et leurs complices des pays dictatoriaux du golfe à laminer, là aussi, les infrastructures civiles (terrible exemple à Raqqa), et à vouer les syriens à une sorte de charia assassine. Les qualités ou défauts du régime Assad sont un à-côté de ce qui se passe ; il n'est nul besoin d'aimer al Assad pour remarquer que la France commet un crime au sens de l'ONU en allant précipitamment bombarder chez lui, même symboliquement puisque tant de nos chers missiles ont raté le job ces jours-ci. La punition lancée à la veille d'une enquête par l'organisme dédié, donc sans preuve tangible d'usage du chimique par l'armée syrienne, est indubitablement criminelle ; de même, le renforcement de nos troupes +/- secrètes en Syrie...

Soutenir encore les putschistes contre Damas, c'est grossir à la fois le terrorisme international et les migrations que vous ne désirez pas : il est temps de lâcher les USA toujours impérialistes, et l'OTAN qui veut nous faire dépenser plus de 300 milliards en engins de mort de leur cru ! D'autant que le processus engagé contre la Russie et la Chine, au Moyen-Orient mais aussi en Afrique ou en Corée, nous approche d'un conflit mondial.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion