Intervention de Julien Borowczyk

Réunion du mercredi 21 mars 2018 à 14h00
Commission d'enquête sur les maladies et pathologies professionnelles dans l'industrie risques chimiques, psychosociaux ou physiques et les moyens à déployer pour leur élimination

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJulien Borowczyk, président :

Cette audition va nous permettre d'entendre M. Richard Abadie, directeur général de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (ANACT), accompagné de M. Olivier Mériaux, qui exerce les fonctions de directeur général adjoint et de directeur technique et scientifique. Établissement public administratif placé sous la tutelle du ministère du Travail, l'ANACT a été créée en 1973 et emploie, dans une logique pluridisciplinaire, des ergonomes, des ingénieurs, des psychologues, des sociologues ou encore des économistes.

L'ANACT a pour vocation d'améliorer les conditions de travail en agissant notamment sur l'organisation du travail et les relations professionnelles. Pour ce faire, elle réalise des études sur les conditions de travail et conçoit une série d'outils dont elle assure la diffusion auprès des salariés, de leurs représentants, des directions d'entreprises et des différents acteurs qui interviennent auprès des entreprises.

L'ANACT anime un réseau composé d'associations régionales (ARACT), qui sont des associations de droit privé administrées de manière paritaire. La mission des ARACT est de favoriser l'amélioration des conditions de travail dans les entreprises de leur région, en ciblant en priorité les PME-PMI. Les actions menées peuvent être l'occasion de mettre en oeuvre des expérimentations qui permettent de proposer de nouveaux outils à l'ensemble des entreprises. Nous allons avoir l'occasion d'évoquer avec vous les actions de l'ANACT et les recommandations qu'elle pourrait nous faire pour lutter contre les maladies professionnelles dans le secteur de l'industrie.

Conformément aux dispositions de l'article 6 de l'ordonnance du 17 novembre 1958, les personnes entendues déposent sous serment. Je vous demande donc de prêter le serment de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion