Intervention de Ugo Bernalicis

Séance en hémicycle du jeudi 3 août 2017 à 9h30
Confiance dans la vie publique — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaUgo Bernalicis :

Mais il manque une mesure en faveur des animaux !

6 commentaires :

Le 05/08/2017 à 06:13, Scravenpouic a dit :

Avatar par défaut

Très bien ! Restez aussi persévérant !

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 06/08/2017 à 08:36, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Ce qu'il se passe dans les abattoirs religieux n'est tout simplement pas supportable au regard des engagements pris par la France pour assurer un abattage sans souffrance.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 07/08/2017 à 16:12, Scravenpouic a dit :

Avatar par défaut

Ce qu'il se passe dans les abattoirs tout court !

Les récupérations politiques, au mépris des faits, de ce qui est un vrai sujet en soi pour mieux justifier d'autres obsessions qui consistent à stigmatiser telle ou telle minorité, non merci ! On parle d'un milliard d'individus massacrés chaque année sur le sol national – donc une cadence de trois millions d'exécutions par jour – en contradiction totale avec leurs intérêts fondamentaux et sans nécessité pour l'intérêt général. On parle de séquestrations, de transport les uns sur les autres pendant des heures, voire des jours, durant lesquels on les assoiffe pour, au bout du chemin, leur ôter la vie par diverse méthodes que je ne détaille pas mais aucune n'est exempte de souffrance. On parle d'horreur, de larmes, d'un stress inouï. Qu'il y ait étourdissement préalable n'est qu'un faible arrangement quant au problème posé. Cela mérite d'en traiter avec de la considération et de la dignité plutôt qu'une boule puante jetée envers une confession pour mieux en favoriser une autre.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 07/08/2017 à 16:20, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Moi je ne stigmatise personne, je constate que les abattages dans les abattoirs religieux ne sont pas conformes aux engagements pris par la France pour lutter contre la souffrance animale. Qu'il s'agisse de telle ou telle confession, peu importe, les faits sont là. Et je ne nie pas le fait qu'il y ait d'autres problèmes dans les abattoirs non religieux. Allez voir le débat lors de la précédente législature.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 08/08/2017 à 21:38, pierre29 a dit :

avatar

Tuer un animal afin de le manger n a rien a voir avec la religion pour la bête transformée en gigot le résultat est le même , tout est question de bon sens. C est l industrialisation a outrance de nos modes d'alimentation qui génère ces situations aberrantes : barbarie , trafics , maladie des animaux , pesticides dans les oeufs et j en oublie , l abbatatge a la maison que je pratique depuis très longtemps est de loin le plus respectueux ( quand il est pratiqué avec savoir faire et respect pour la bête qui va vous nourrir ) et pourtant il est interdit !!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 12/08/2017 à 04:24, Scravenpouic a dit :

Avatar par défaut

Il est absurde qu'on puisse prétendre au respect des animaux et continuer de leur dénier le droit à la vie.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion