Ugo Bernalicis

, député LFI de la 2ème circonscription du Nord

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Informations

Contact

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

ProposésSignés
462Total4774
10adoptés75
339rejetés3418
34tombés215
21retirés157
33non soutenus377
21irrecevables414
4en attente118

Suivre l'activité du député

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS
Flux rss
sur mon site

Champ lexical (sur 12 mois)

Tous ses mots

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Ce député n'a déposé aucun rapport.

Ses dernières propositions de loi

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Toutes ses questions orales

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Historique des fonctions et mandats

Derniers commentaires concernant les travaux de Ugo Bernalicis Flux rss

Suite à ses propos du 21/07/2018, laïc a dit le 01/08/2018 :

Avatar par défaut

Je n'ai pas l'impression, deux personnes ont dit des choses très différentes, et aucune sanction n'a été prise.

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Démocratie plus représentative responsable et efficace - Suite à ses propos du 19/07/2018, Thomas Lhonorey a dit le 22/07/2018 :

Avatar par défaut

Je ne vois pas en quoi un paiement "en fonction du revenu" serait moins avisé qu'un impôt non basé sur le revenu mais existant tout de même pour justifier de l'accès à l'école. Car dans tous les cas c'est le citoyen qui paie, où est donc le problème ici ?

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Démocratie plus représentative responsable et efficace - Suite à ses propos du 19/07/2018, Thomas Lhonorey a dit le 22/07/2018 :

Avatar par défaut

Dans une logique de protection de la santé, pourquoi ne pas plutôt militer pour le développement de ces pôles de compétences dans l'établissement public plutôt que leur simple remboursement ? Au Portugal ça existe et bien que les délais soient parfois important ça semble fonctionner.

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Voir les 44 commentaires