Intervention de Aurore Bergé

Séance en hémicycle du mardi 3 juillet 2018 à 21h30
Lutte contre la manipulation de l'information — Après l'article 10

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAurore Bergé :

Vous n'êtes pas leur porte-parole !

7 commentaires :

Le 07/07/2018 à 10:33, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Le problème, c'est qu'on a l'impression qu'il ne faut surtout pas dire que certaines femmes vivent mal leur avortement, que c'est politiquement incorrect de le dire, alors que cela peut être vrai.

Du coup, la fake new, c'est de dire que toutes les femmes vivent bien leur avortement.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 30/08/2018 à 20:12, Claude PRESTIGIACOMO a dit :

Avatar par défaut

Vous n'avez pas honte de provoquer les retraités, après 42 ans d'activité sans aucune interruption, être considéré comme inutile vous nous faite un mal terrible.

pour vous nous ne servons plus a rien ! désolé nous existants et nous avons besoin encore de vivre.

J'ai honte et je suis triste d'avoir voter pour vous. Mais plus jamais je ne revoterai pour LREM

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 10/09/2018 à 19:38, Stabilo a dit :

Avatar par défaut

Je reste ébahi, stupéfié voire atterré, de constater le nombre d'âneries que distillent (à priori sans rire) certains élus(es)dont vous Madame ... ne serait ce que pour se faire remarquer de leurs supérieurs et tenter sortir, désespérément, du lot. Au vu du nombre de propositions et de décisions des uns et des autres, depuis des décennies, je suis curieux et me suis toujours demandé si (hormis certains sortants de l'ENA et d'autres grandes écoles qui font aussi bien ...) il y avait une école spécialisée (inconnue des "simples" citoyens que nous sommes) pour vous former à tenir ce genre de propos absurdes et sans nom ? Si oui, laquelle ? Merci pour tous. Un petit retraité schizophréniques qui ne mangera plus de bonbons avec ses petits enfants, ni leur offrira de jouets. Promis !

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 15/09/2018 à 22:44, Françoise MARTIN a dit :

Avatar par défaut

Professeure RETRAITEE d'HISTOIRE GEOGRAPHIE je m'aperçois que vous avez le toupet MADAME de dénigrer de façon insultante et grossière 16 % du nombre de nos citoyens dont beaucoup ont voté pour votre MOUVEMENT ... RASSUREZ VOUS, PAS MOI !!!

Je ne suis pas sûre que vous compreniez ce qu'est la réalité d'une vie de retraité(e) à petits revenus qui aident financièrement ses petits enfants étudiants ou chômeurs... S'attaquer aux penchants peut-être ultra-affectifs, certes, des papies et mamies en leur déniant le droit de faire plaisir à l'occasion d'une fête de famille à leur descendance ce n'est pas faire preuve de beaucoup d'intelligence politique... Au vu de votre présence et de votre activité politique dans l'hémicycle, celà me paraît cohérent : vous faites du sur-place, hélas !!! Serviteur Madame !

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 17/09/2018 à 21:18, GROSPIRON Maryvonne a dit :

Avatar par défaut

Je fais suite à vos déclarations plus que surprenantes et particulièrement choquantes sur le sort que notre gouvernement et ses sbires réservent actuellement aux retraités.

Vous déclarez que les français sont parfois « schizophréniques ». Quel scandale de la part d’une jeunette qui ne connaît pas grand chose à l’histoire, à la façon dont les systèmes de retraite actuels se sont construits et aux efforts que les anciens ont déjà consentis au titre de la solidarité.

Petit rappel : A l’origine, les premiers systèmes de retraite ont été créés sur le principe de la capitalisation : Chacun épargnait pour lui même en versant ses cotisations. La caisse de retraite gérait ces fonds puis les reversait aux salariés épargnants lorsqu’ils cessaient leur activité pour cause de retraite.

C’était sans compter sur le fait qu’après la première guerre mondiale, le franc a perdu sa stabilité légendaire. De ce fait, les sommes capitalisées ont perdu de la valeur et le pouvoir d’achat des retraites était sans commune mesure sur ce qui avait été promis.

Les partenaires sociaux se sont alors mis d’accord pour passer en 1945 à un système par répartition qui avait deux avantages essentiels :

- il permettait de payer les retraites aux inactifs du moment

- et évitait la dépréciation des fonds collectés par suite de l’inflation.

Les partenaires sociaux ont donc décidé de prélever sur les salaires des sommes qui ont reçu la qualification juridique de salaire différé : en un mot, on vous prend une part de votre salaire, mais on vous la rendra plus tard.

Qu’en est-il maintenant ? :

1° - Nos dirigeants oublient totalement cette règle du salaire différé et considèrent pouvoir ajuster à leur convenance la part qui nous est restituée. Si nous n’étions pas dans un système collectif, ce serait considéré comme du vol, de l’excroquerie. Si après avoir épargné de l’argent sur un compte à la banque, celle-ci vous disait au moment de vous le restituer je trouve que ça vous en fait trop, aussi j’ai décidé de ne vous restituer que telle part, que diriez-vous ? Vous penseriez « il me prend pour une …et je n’entends pas me laisser faire » et vous auriez raison.

La retraite n’est pas un cadeau qui nous est fait, c’est une part du salaire que nous avons gagné à la sueur de notre front qui doit nous être rendue.

Je vous rappelle également que nous faisons partie de la génération qui a connu les 40 heures légales de travail par semaine (et bien souvent avec des heures supplémentaires), les 3 semaines de congés payés jusqu’en 1968, puis 4 et plus tard 5 semaines de congés payés. Nous avons donc très largement contribué à l’essor économique de la France et pour les plus anciens, à sa reconstruction après la dernière guerre. Les retraités n’ont donc rien de profiteurs ou de mendiants.

2° - Sur les dépenses au profit de nos petits enfants que vous considérez excessives, je réponds que premièrement, cela ne vous regarde pas, deuxièmement, vous parlez sans savoir, sans preuve, uniquement pour essayer d’avoir raison.

Je connais plus d’un retraité qui pleure car il n’a pas les moyens de gâter ses petits enfants. Quant à ceux qui le font, plus souvent ils les aident car combien de ces jeunes ont des difficultés financières et ont besoin d’un coup de pouce pour payer leurs études ou pour réaliser leurs projets.

Nous sommes dans un monde de solidarité car notre société ne nous assure aucune sécurité économique. Si nous ne nous serrons pas les coudes en famille, nombre de bateaux familiaux couleront : c’est un des aspects de la solidarité intergénérationnelle et vous n’avez aucune légitimité pour l’approuver ou la condamner.

3° - Sur l’aisance financière que la cour des comptes prête aux retraités, je trouve l’argument plus que spécieux. Consultez les agences de voyage et vous verrez que toutes vous dirons que depuis un certain temps la clientèle diminue ce qui parfois va jusqu’à les obliger à annuler certaines destinations faute de clientèle suffisante pour rentabiliser les destinations concernées.

Monsieur MACRON s’est plaint dernièrement que la croissance n’est pas au rendez-vous comme espéré. Ce n’est pas en diminuant les pouvoirs d’achat de certaines catégories sociaux économiques qu’il va relancer la croissance. A chaque diminution de notre pouvoir d’achat, nous réduisons nos dépenses pour compenser, c’est d’une logique imparable. Je dirais même plus, cela incite à épargner plus en prévision de jours qui pourraient être plus durs encore. Il ne faut jamais scier la branche sur laquelle on est assis.

Par contre, personne ne parle des dépenses parfois lourdes que l’âge nous contraint à engager. Cela commence par la canne (broutille) puis l’installation d’une douche normalisée handicapée pour ceux qui ont de la peine à se mouvoir (une grande majorité des plus de 80 ans), installation d’un monte escalier électrique pour les mêmes (il n’y a qu’à voir la publicité qui en est faite à la télévision), acquisition d’appareils auditifs pour garder un peu de vie sociale, lunettes qu’il faut changer plus souvent, recours à un pédicure faute de pouvoir encore atteindre ses pieds pour se couper les ongles, recours à des aides ménagères etc. Ce sont des budgets colossaux qu’il faut consacrer à tous ces équipements pour pouvoir se maintenir à domicile et éviter le départ en maison de retraite (savez-vous qu’une maison de retraite coûte, pour les moins chères, plus de 2500 euros par mois). Tout le monde n’a pas les moyens de s’en offrir une et si les enfants sont en difficultés économiques (chômage, maladie, familles éclatées, … ils ne sont pas en mesure de prendre les relais)

Certes le département verse quelques aides aux retraités les moins fortunés, mais cela ne couvre pas la totalité des dépenses et ces aides ne sont pas versées à tout le monde.

Là, nous sommes bien loin des quelques bonbons ou autres friandises que vous reprochez aux retraités.

J’arrête là cette liste car elle serait trop longue, mais il y a encore les mutuelles qui augmentent dans des proportions exorbitantes tandis que la sécurité sociale dérembourse de plus en plus de médicaments et de prestations, les contributions prélevées sur chaque prestation maladie (boites de médicaments, prestations paramédicales – analyses biologiques, kinésithérapie et autres joyeusetés que le retraités sont contraints de subir pour survivre en autonomie, …)

4° - Pour ce qui est des efforts qui nous ont déjà été imposés, je vous rappelle que cela fait déjà 4 ans que nos retraites n’ont pas été revalorisées, que Monsieur HOLLANDE a déjà majoré nos charges fiscales, en particulier sur les majorations de retraite pour avoir élevé trois enfants ou plus, qu’il nous a assujettis à la cotisation maladie dont les retraités étaient autrefois exonérés.

Aujourd’hui, on nous accorde un semblant de misère en guise de revalorisation de nos retraites de sécurité sociale après nous avoir ajouté 1,7 % de retenue au titre de la CSG.

C’est du rançonnage, du pillage de nos salaires !

5° - Certaines pistes d’économie sont systématiquement oubliées, alors que le bon sens et l’équité devraient les mettre en première ligne.

A – Quand nos dirigeants se décideront ils à faire cesser le scandale des retraités de soit disant plus de 100 ans vivant à l’étranger, tout particulièrement en ALGERIE.

Chaque année la Cour des Comptes dénonce ce scandale et personne ne fait rien. Quand se décidera-t-on à obliger ces centenaires si âgés à de soumettre à un contrôle et à fournir un certificat de vie tous les 6 mois (l’Allemagne le fait, alors pourquoi pas la France). Il y a statistiquement semble-t-il moins de personnes âgées de plus de 100 ans recensées par le gouvernement algérien qu’il n’y en a qui perçoivent une retraite française. Cela est tout simplement dû au fait qu’après le décès de ces personnes, les familles s’abstiennent de déclarer le décès à nos caisses de retraites et ainsi continuent à percevoir leurs pensions en toute impunité. Or c’est le salaire différé de nos retraités qui est ainsi volé par ces familles.

Reprenez le rapport de la Cour des Comptes et vous serez édifiée !

B – Dans le même ordre d’idée, quand cessera-t-on de verser des pensions à tous les étrangers de plus de 65 ans qui arrivent sur notre territoire, sans avoir jamais cotisé, pas même un centime. Ces pensions s’élèvent à environ 800 euros pour une personne seule, soit plus que les pensions de certains anciens salariés. Ces gens là n’ont en rien participé à la vie économique de notre pays et trop souvent ils viennent seulement attirés par ces aides et ne restent sur notre territoire que le temps nécessaire pour ne pas perdre leur droits (6 mois minimum dans l’année). J’ai été pendant 20 ans assesseur au TASS et nous étions obligés de contrôler les passeports pour vérifier si la condition était remplie et je peux vous dire que nous avons souvent pu constater que des falsifications y avaient été faites.

Il y a un vieil adage qui dit : IL NE FAUT PAS INVITER A SA TABLE PLUS DE PERSONNES QU’ON NE PEUT EN NOURRIR .

Être généreux, oui, mais pas jusqu’à la bêtise.

C – Comment peut-on décider qu’avec plus de 1 200 euros par mois un retraité est riche et peut payer, alors que soi-même on engage, sur les fonds de la République, des dépenses somptuaires telles

• qu’une piscine dans une résidence de vacances où on résidera au cours du mandat tout au plus 3 mois,

• qu’une commande de 500 000 euros pour l’acquisition d’une nouvelle vaisselle pour l’Elysée l’ancienne étant paraît-il un peu trop veillotte (il s’agit pourtant toujours de vaisselle de très grande qualité),

• …

Cet argent serait bien plus utile s’il était affecté au remboursement de la dette et bon nombre de retraités seraient heureux de pouvoir manger dans l’ancienne vaisselle, surtout si elle est bien remplie.

Au surplus, je rappelle que durant sa campagne électorale, Monsieur MACRON a promis, en particulier lors d’une interview télévisée, qu’en aucun cas il de baisserait le pouvoir d’achat des retraités : quel vilain mensonge.

D – Cerise sur le gâteau, les députés s’arrangent pour bénéficier d’une exonération de la CSG sur leur frais de mandat à l’occasion de la réforme des conditions de versement de ceux-ci.

N’est-ce pas immoral ?

Du reste certains députés, tel Marc Le Fur s’en sont offusqués et ont dénonçé un "tour de passe-passe fiscal".

ALORS MADAME LA DEPUTE AVANT DE CRITIQUER VIOLEMMENT LES FRANÇAIS ET SURTOUT LES RETRAITES QUI SONT SI MAL TRAITES, BALAYEZ DEVANT VOTRE PORTE VOUS LES DEPUTES ? VOUS SAVEZ BIEN TIRER LA COUVERTURE A VOUS, AVEC DES AVANTAGES EXHORBITANTS (repas à 4 sous dans un restaurant de grand luxe, obtention d’une retraite plus qu’avantageuse dans des conditions hors du commun quant au temps d’activité requis, exonération acquise en catimini et en contre-pied de ce que vous imposez à plus modeste que vous, sans parler des 3 chauffeurs de votre président, de son luxueux logement de fonction gratuit, etc : il n’y a qu’en France que l’on peut voir cela. Vous vous croyez encore au temps de Louis XIV, mais vous oubliez comment a fini la royauté française.

L’histoire est un éternel recommencement, veillez bien à ne pas redéclencher une telle tragédie. J’entends la colère qui gronde de plus en plus fort et ce n’est pas bon signe.

J’invite donc tous les députés à revoir leur copie et à étudier de près tous les avantages dont ils bénéficient pour recalculer leur propre contribution au remboursement de la dette de la France et ce, en juste proportion avec leurs revenus de toutes natures.

Veuillez agréer, Madame la Député, l’expression de mes respectueux sentiments à l’égard de votre mandat, mais pas à l’égard de la façon dont vous l’assumez.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 24/09/2018 à 11:21, SORLIN Ludovic a dit :

Avatar par défaut

Je partage l'analyse de Mme GROSPIRON Cette député des Yvelines n'a rien à faire au gouvernement de la France. Malheureusement il y en a beaucoup d'autres dans son cas. Le Macronisme ne peut pas durer avec un tel esprit et je ne regrette pas de ne pas avoir donner mon votre à ce Président qui s'avérera incapable d'améliorer la vie des Français, on commence à s'en rendre compte, la grogne monte et va continuer à monter de plus en plus !!!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 07/10/2018 à 19:15, Alain NERON a dit :

Avatar par défaut

La Porte Parole du Groupe LREM à l'Assemblée Nationale Aurore Bergé,dans une interview donnée à la Banque Boursorama, oppose bel et bien les jeunes générations aux retraités, c'est une vraie provocation que d'opposer ces deux composantes essentielles à notre pays, elle mérite que l'on intente une action collective, contre elle, pour incitation à la haine et à la violence en la démettant de son immunité parlementaire. Sa propension à donner mauvaise conscience, aux retraités, en affirmant que l'effort demandé c'est pour leurs enfants et petits enfants est ignoble. Vous pouvez voir l'intervew en cliquant sur le lien ci-dessous, les propos sur les retraités débutent 6mn30s après le début de cette vidéo, https://www.francetvinfo.fr/economie/budget/video-pour-aurore-berge-les-francais-sont-parfois-schizophreniques-et-les-retraites-peuvent-faire-un-effort_2917445.html

Je pense qu' il convient d'ajouter que ce gouvernement, en modifiant les règles en cours de jeux, triche et opère un véritable braquage sur les retraites. Par ailleurs sur l'argent prétendument consacré aux enfants et petits enfants il marge de 20% en TVA. Les montants prélevés sur la transmission du patrimoine des mêmes retraités lui rapporte 10 milliards par an (La hausse des patrimoines est accompagnée d’une augmentation du nombre de décès, conséquence du baby-boom des années d’après-guerre, et d’une diminution du nombre d’héritiers par personne, conséquence de la baisse de la natalité qui a suivi. Ce double effet a déjà commencé, et va s’accentuer. Depuis 1980, le montant total des transmissions est passé de 60 à 250 milliards d’euros (en euros constants), et le nombre de décès prévu pour 2050 est de 750 000 environ au lieu de 600 000 actuellement.)

En FRANCE il y a 16 millions de retraités qui participent activement au bien-être de tous; ils créent de la richesse en générant des centaines de milliers d'emplois, en consommant, en payant des impôts directs ou indirects, même quand ils meurent ils sont générateurs de rentrées d'argent considérable pour l'Etat, STOP aux idées reçues chez nos parlementaires, nous n'avons pas les mêmes revenus que nos élus, vrais privilégiés de la République...avec des lobbyistes qui les maternent et accessoirement alimentent leurs comptes offshores, à savoir 2% à partager sur les contrats industriels et 20% sur les contrats d'armements où interviennent certains de nos élus et leurs homologues de certains pays...c'est un vrai sujet...les médias ne sont pas très motivés, il est vrai que chercher à savoir qui détient un compte en Egypte, Chine, Arabie Saoudite, Qatar, Emirats Arabes Unis... n'est pas très facile.

Pour infos, au top 5 des impôts qui rapportent :

TVA 149 milliards, IR=Impôts sur le Revenu 73 milliards, IS=Impôts sur les Sociétés 29 milliards, TICPE=Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques 10 milliards à égalité avec les Droits de Succession 10 milliards, à comparer avec les Ressources du Budget de l'Etat 243 Md€.

Concernant la Sécurité Sociale, la branche retraite en excédent. En 2017, le solde de la CNAV s’est établi en net excédent, à 1,8 Md€. Les prestations versées ont ralenti (+1,9% après 2,2% en 2016), les effets modérateurs sur les volumes de départ en retraite des différentes mesures de report d’âge ayant été particulièrement forts en 2017. En outre, l’effet en moyenne annuelle de la revalorisation des pensions a été modéré (+0,2%).

Si vraiment Aurore Bergé veut se faire remarquer , positivement, elle dépose un projet de loi instituant un FORFAIT PRISON au même titre qu'il existe un FORFAIT HOSPITALIER, en terme d'équité c'est bien le moins qu'elle puisse faire, et là nous ferons de vraies économies. Pour exemple 20€ x 70000 détenus x 365 jours = 511Millions d'€.

Elle propose la suppression du RSA dès le premier jour d'incarcération pour les détenus qui le perçevait avant.

Elle propose pour les célibataires percevant l'APL avant leur incarcération sa suppression immédiate et non plus au bout d'un an comme actuellement.

Elle dépose un autre projet de loi, instituant une TVA réduite à taux zéro, sur les frais d'aménagement engagés par les retraités, pour pouvoir rester vivre, chez eux, en toute sécurité. A ce moment là nous pourrons réviser notre manière de percevoir le travail effectué par cette députée arrogante et irrespectueuse qui s'enrichie grâce à nos impôts qui servent à la payer grassement.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion