Intervention de Danièle Obono

Réunion du mercredi 27 juin 2018 à 21h00
Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDanièle Obono :

M. le président, je veux protester contre la façon dont nos propositions sont accueillies. Le groupe La France insoumise présente une petite centaine d'amendements sur les plus de 1 300 qui vont être examinés au cours de ce débat. Nous avons pris le temps de travailler sérieusement sur ces propositions, dont nous pensons qu'elles ont leur place au sein d'un texte auquel nous sommes par ailleurs opposés : nous avons décidé de jouer le jeu, comme nous le faisons toujours au sein de notre assemblée et notamment de la commission des Lois.

Pour la bonne tenue de nos débats, il serait souhaitable que chacun soit un peu plus respectueux, et évite par exemple d'employer l'expression « tout et n'importe quoi » pour désigner nos amendements, mais aussi de reprocher systématiquement à ces amendements de n'être pas de niveau constitutionnel. Nous estimons qu'une telle attitude est insultante à l'égard de notre travail et de celui de nos collaborateurs. Je suis désolée, mais le travail parlementaire ne se résume pas à voter en bloc et sans réfléchir tout ce que Jupiter a décidé…

1 commentaire :

Le 30/03/2019 à 08:53, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

...mais si !

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion