Intervention de Michel Larive

Séance en hémicycle du mardi 9 octobre 2018 à 21h30
Lutte contre la manipulation de l'information — Article 4

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMichel Larive :

Cet amendement vise à lutter contre la désinformation et la manipulation du public pour des intérêts commerciaux. Patrick Le Lay, ancien président-directeur-général de la chaîne TF1, avait ainsi affirmé dans le livre Les dirigeants face au changement, publié en 2004 : « Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective "business", soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit [… ]. Or pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible. »

L'objectif d'une chaîne pouvant être explicitement ou implicitement seulement commercial, nous souhaitons que le CSA estime s'il existe un risque de « désinformation et de manipulation du public pour des intérêts commerciaux », ce qui, manifestement, semble avoir été a minima le cas sous le mandat de Patrick Le Lay.

Cette disposition permettra d'assurer une meilleure protection des auditeurs de services de radio et de télévision.

1 commentaire :

Le 13/10/2018 à 10:51, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible."

Ils rêvent tout éveillés, tout le monde dort pendant leurs pubs, personne ne les regarde, ils font surtout la preuve de leur auto-illusion sur l'efficacité de la pub.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion