⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Elsa Faucillon

Séance en hémicycle du jeudi 14 février 2019 à 22h00
Pour une école de la confiance — Article 6

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaElsa Faucillon :

L'article 6, qui vise à donner un cadre législatif aux EPLEI, pose plusieurs problèmes sur le plan de l'égalité.

Le premier concerne les territoires. Il existe un EPLEI à Strasbourg et l'on annonce que des établissements de ce type seront créés à Courbevoie et à Lille, villes attractives pour la mondialisation. Courbevoie est une des communes situées sur le territoire de la Défense. C'est sans doute pourquoi on l'a choisie, de préférence à Colombes, située dans ma circonscription, où l'on trouve davantage de mixité sociale, ou à Nanterre ou Gennevilliers. La création d'EPLEI aggravera les inégalités géographiques qui existent sur notre territoire.

Le deuxième problème concerne le recrutement des élèves sur leur niveau de langue, qui semble viser une catégorie particulière de la population : les enfants des classes aisées ou supérieures, dans lesquelles on apprend des langues étrangères dès le plus jeune âge, ou les enfants d'expatriés vivant en France. À Lille ou Courbevoie, on accueillera vraisemblablement des enfants des expatriés du Brexit.

J'observe avec ironie que l'on cherche à attirer une certaine population d'étrangers au moment même où l'on augmente les frais d'inscription à l'université pour les étudiants étrangers extra-européens…

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion