Intervention de Raphaël Schellenberger

Séance en hémicycle du jeudi 21 février 2019 à 9h30
Référendums d'initiative citoyenne — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRaphaël Schellenberger :

Toujours est-il que la Ve République tient à travers le temps, surmontant les crises, les changements d'époque, et permettant toujours à notre pays d'agir face aux défis nouveaux. Ces qualités exigent du constituant qu'il s'efforce de maintenir l'équilibre institutionnel conçu en 1958. Or votre proposition de loi rompt avec l'harmonie de l'architecture de la Constitution et ouvre la porte à la révision permanente par le biais de son article 5 sur le référendum d'initiative citoyenne constituant. Elle rompt avec ce qui, pour nous, est essentiel : la stabilité des institutions.

Par son article 4, votre texte propose la création d'un référendum d'initiative citoyenne révocatoire des élus, dès lors qu'un pourcentage d'électeurs, dont le nombre ne peut être inférieur à 5 %, le demande.

2 commentaires :

Le 27/02/2019 à 22:46, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"la stabilité des institutions."

La stabilité des institutions, c'est la mort de la citoyenneté.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 27/02/2019 à 22:49, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

D'ailleurs les dictatures ont des institutions très très stables. Regardez l'ex-URSS : un modèle d'administration et de stabilité, tout y était planifié, le rêve de M. Macron, et pourtant, que de critique contre ce régime où rien n'était pourtant laissé au hasard, pour le plus grand bonheur du citoyen soviétique ?

Donc soviétisons la France, pour plus de stabilité des institutions. De Gaulle n'est pas allé assez loin.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion