Intervention de Erwan Balanant

Séance en hémicycle du jeudi 4 juillet 2019 à 21h30
Haine sur internet — Après l'article 6 bis

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaErwan Balanant :

Nous connaissons tous les efforts faits par le ministre Blanquer – et ses équipes – sur les questions du numérique, de l'éducation civique et du respect d'autrui. Il poursuit d'ailleurs ainsi le travail engagé par ses prédécesseurs, auxquels nous pouvons rendre hommage.

La tâche à accomplir en la matière est gigantesque. Ce n'est pas tous les jours qu'un membre du Gouvernement qualifie un amendement d'excellent, voire de trop excellent. Compléter l'article L. 121-1 du code de l'éducation ainsi que je le propose consacrerait le travail du ministre. Nous avons donc tout intérêt à voter l'un de ces amendements, de préférence le no 215, le meilleur des deux.

2 commentaires :

Le 07/07/2019 à 18:58, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Nous connaissons tous les efforts faits par le ministre Blanquer – et ses équipes – sur les questions du numérique, de l'éducation civique et du respect d'autrui."

Où sont l'éducation civique et le respect d'autrui quand l'éducation nationale rejette une dizaine de ventilateurs achetés par un parent d'élève pour faire baisser la température des classes ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 07/07/2019 à 22:02, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Sur ce sujet, j'aime bien l'argument de la maire, en accord avec l'éducation nationale : "pour le développement durable et les centrales électriques, il ne faut pas brancher de ventilateurs dans les écoles."

Un ventilateur à 40 watts, c'est environ 1 centime de l'heure, de quoi en effet surchauffer les centrales électriques et mettre en péril le développement durable. On devrait interdire les lampes électriques aussi en hiver, c'est désastreux pour le développement durable.

Par ailleurs, les classes équipées d'un ventilateur rompraient le principe d'égalité avec les autres classes de la commune non équipées de ventilateurs...

Autrement dit, si 51 % des classes ont trop chaud, il faut que toutes les classes aient trop chaud, sus à l'inégalité...

On plaint d'avance les bons élèves, voire les élèves surdoués, à Orly, qui rompraient scandaleusement le principe d'égalité scolaire, qui veut que la moyenne soit seule respectée.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion